Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Confinement - Coronavirus : l'école à la maison

Déconfinement : François Rebsamen, maire de Dijon, encourage le retour à l'école

-
Par , France Bleu Bourgogne
France

L'école doit reprendre à partir du 11 mai, sur la base du volontariat. Pour permettre ce retour en classe dans de bonnes conditions sanitaires, les maires de France attendaient des directives nationales. Après les précisions tombées ce samedi, François Rebsamen se veut rassurant auprès des parents.

Le port du masque devrait être obligatoire pour les élèves dès le collège selon les recommandations des experts du Conseil Scientifique au Gouvernement
Le port du masque devrait être obligatoire pour les élèves dès le collège selon les recommandations des experts du Conseil Scientifique au Gouvernement © Maxppp - TOMASELLI Antoine/PHOTOPQR/LA PROVENCE/

Alors que le Premier ministre Edouard Philippe présentera ce mardi devant l'Assemblée nationale "la stratégie nationale du plan de déconfinement", les maires de France réfléchissent à la reprise de l'école le 11 mai, sur la base du volontariat. Avec quinze jours seulement pour l'organiser, à Dijon François Rebsamen comptait sur des directives précises. Ce samedi 25 avril, avec 41 autres élus de l'association France Urbaine qui regroupe les grandes villes du pays, il exposé ses questionnements au ministre de l'Education Nationale. Dans la foulée, le conseil Scientifique a dévoilé ses préconisations en vue de la réouverture des établissements scolaires. Dans ces conditions, François Rebsamen espère que les Dijonnais seront nombreux à revenir à l'école. 

"Le retour à l'école doit se faire avant l'été"

Après avoir obtenu des réponses à ses questions, François Rebsamen le maire de Dijon, garantit la sécurité sanitaire des jeunes dijonnais lors de ce retour en classe. 

"Il faut faire repartir l'économie, c'est vital" - François Rebsamen

"Le retour à l'école doit se faire avant l'été," a expliqué l'élu, pour trois motifs : éducatif, social et économique. "Il y a des parents qui craquent, qui ne sont pas professeurs, qui travaillent à côté et font faire les devoirs tous les jours. Il y a 4 % des élèves en décrochage scolaire depuis le début du confinement, ce qui pourrait ajouter un problème social à cette crise sanitaire, explique-t-il. Et puis on ne va pas se voiler la face : il y a aussi pour objectif de permettre à l'économie de redémarrer, permettre aux gens de retourner travailler. Il faut faire repartir l'économie, c'est vital." Pour cela, il réfléchit aussi à la question de la réorganisation des transports publics.

Le retour à l’école sera étalé sur trois semaines selon les niveaux, a déjà annoncé Jean-Michel Blanquer. Le 11 mai sera une sorte de "pré-rentrée" pour les enseignants, pour les élèves ce ne sera qu'à partir du 12.

Des classes divisées en deux, un système de roulement

Les classes seront divisées en deux, afin de ne pas se trouver aves plus de 15 élèves dans la même classe. La semaine sera organisée sous forme de roulement : "le premier groupe aura classe les lundis et mardis, tandis que le deuxième groupe aura classe les jeudis et vendredis", nous a expliqués le maire de Dijon François Rebsamen après sa rencontre avec le ministre. 

Le mercredi sera réservé aux élèves qui ont décroché pendant le confinement, soit 4 % d'entre eux selon le ministre, encore une fois sur la base du volontariat. Dans les réseaux d'éducation prioritaire en revanche, les semaines seraient complètes. Ce retour à l'école se fait sur la base du volontariat pour les parents, ceux qui ne veulent pas remettre leurs enfants en classe peuvent poursuivre l'enseignement à distance sur le CNED. En revanche, le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer n'a pas parlé d'un droit de retrait pour les enseignants.

Des masques pour tout le personnel et le corps enseignant 

En classe, les enseignants porteront des masques. Quant aux élèves, le conseil scientifique recommande un port du masque obligatoire dès le collège. Ces masques seront fournis par l'Education Nationale, a garanti Jean-Michel Blanquer. Pour le reste du personnel municipal, "cela me chagrine que le ministre ne l'ait pas évoqué, j'en déduis que c'est aux communes de s'en préoccuper. A Dijon, nous avons des masques à leur donner pour les protéger," a garanti François Rebsamen. Le conseil scientifique recommande également le port du masque pour tout le personnel. Enfin, les locaux seront soumis à un protocole d'entretien : désinfectés avant le retour en classe, puis quotidiennement, tout comme le matériel pédagogique et les jeux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu