Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : Dans l'Orne et le Calvados, les propriétaires de gîtes se préparent à recevoir du public

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Les locations touristiques étaient suspendues depuis le début du confinement en Normandie, par arrêtés préfectoraux. Dès ce lundi 11 mai, les gérants de gîtes vont de nouveau pouvoir accueillir du public, dans un rayon de 100 kilomètres et dans la limite de 10 personnes.

Les gîtes et chambres d'hôtes en Normandie vont de nouveau pouvoir recevoir du public, dans la limite de 10 personnes et de 100 km.
Les gîtes et chambres d'hôtes en Normandie vont de nouveau pouvoir recevoir du public, dans la limite de 10 personnes et de 100 km. © Radio France - Lagain Aurelie

"C'est une excellente nouvelle", réagit Brigitte Poirier, propriétaire de deux gîtes à Ouistreham. Dès ce lundi 11 mai, elle va de nouveau pouvoir accueillir du public, chose rendue impossible depuis le début du confinement en Normandie par des arrêtés préfectoraux. Les voyageurs ne devront cependant pas être plus de dix, et résider dans un rayon de 100 kilomètres.

"J'étais très triste de voir mes gîtes fermés, de recevoir des annulations en cascade. Et puis, financièrement, c'était une perte non-négligeable", confie la gérante, qui se veut maintenant optimiste pour la suite

"On sent un bon frémissement, je reçois des appels, d'ailleurs, j'ai des Rouennais qui arrivent pour l'Ascension. Je suis en plein rangement et désinfection pour accueillir dans les meilleures conditions possibles", explique Brigitte Poirier.

Encore des interrogations 

Après une période d'annulations, place aux réservations, mais également aux interrogations. Florence Barthélémy est propriétaire d'un gîte à Arromanches-les-Bains, elle y reçoit beaucoup de touristes étrangers.

"On a des réservations avec des personnes qui viennent d'Angleterre, de Suisse... Donc on ne sait pas comment ça va se passer. Personnellement, les mois de mai et de juin, je n'y crois pas trop", regrette la gérante qui propose une location en bord de mer. 

Les gens ne veulent pas prendre de risques

"J'ai même eu des annulations pour juillet, car pour le moment les plages et restaurants sont fermés, les gens ne veulent pas prendre de risques", poursuit-elle.

De son côté, Bernard Chardon, propriétaire d'un gîte à Suré dans l'Orne, commence depuis quelques jours à recevoir des demandes de réservation pour cet été. S'il a hâte que son gîte s'anime de nouveau, il n'en n'est pas moins inquiet par les mesures sanitaires à respecter. 

"Je ne sais pas encore ce qu'on va nous demander niveau désinfection. Mais ce n'est pas évident, dans un gîte, il y a des meubles, des canapés, des fauteuils... Désinfecter les poignées, on le faisait déjà. Mais j'attends les consignes pour savoir ce qu'il faudra faire, et ce qu'il faudra mettre à disposition des gens", raconte le gérant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess