Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 51 en orange
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement dans les Landes : à Hossegor, les retrouvailles avec la plage et l'océan

-
Par , France Bleu Gascogne

Ce samedi 16 mai marque la réouverture de la plupart des plages landaises. À Hossegor, les promeneurs et les surfeurs étaient ravis de fouler à nouveau le sable.

La plupart des plages landaises, comme à Hossegor, ont rouvert ce samedi. (Photo d'illustration)
La plupart des plages landaises, comme à Hossegor, ont rouvert ce samedi. (Photo d'illustration) © Maxppp - Alain Delpey

Les Landais ont retrouvé leurs plages ! Après deux mois de confinement, la plupart des plages landaises ont rouvert ce samedi matin. Une décision de la préfecture, en concertation avec l'association des maires et le syndicat mixte de gestion des baignades landaises. 

Dans le département, l'accès aux plages est généralement autorisé de 9 heures à 19 heures, sauf dans certaines communes qui ont aménagé leurs horaires différemment. Mais attention, les plages sont autorisées pour des activités comme la promenade, la baignade ou le surf. Il est cependant interdit de rester statique. Faire bronzette au bord de l'eau n'est donc pas autorisé.

Ce samedi matin à la plage d'Hossegor, les promeneurs et les surfeurs avaient le sourire jusqu'aux oreilles, heureux de retrouver le sable et l'océan. "Cela fait un moment qu'on reluque les plages, qu'on se promène sur les rebords sans pouvoir fouler le sable... Donc je suis heureuse que ce soit le grand jour, raconte une femme croisée sur la Plage centrale d'Hossegor, promenant son chien. Et puis c'est surtout le toutou qui est content, il fait des trous dans le sable et il saute de joie !" 

"On attendait ça depuis longtemps, ça permet de prendre un grand bol d'air frais", s'enthousiasme également une jeune femme. "La première chose qu'on s'est dit ce matin, c'est qu'on allait faire du bodyboard ! C'est tellement agréable de remettre les pieds dans l'eau." 

Un peu plus loin, un jeune homme en combinaison de surf sort de l'eau : "Ce matin, c'était un réveil un peu différent, parce qu'il y avait enfin quelque chose d'intéressant à faire ! J'ai quand même attendu 9 heures pour venir, plaisante-t-il. Il était temps !" 

Il n'était pas le seul à attendre impatiemment la réouverture. Sur la plage, beaucoup de familles avec de jeunes enfants se promènent. "Je suis très soulagée, parce que le petit enfermé pendant tout le confinement, même si on a un petit extérieur, c'était compliqué... Ce matin, c'est un peu de liberté. Il a pu jouer dans le sable, et on l'a laissé s'en mettre partout", explique une jeune maman. 

La liberté, enfin !

Les enfants s'amusent et sont aux anges : "On est arrivés sur la plage, on s'est déchaussés et on a ramassé des coquillages avec mon petit-frère, puis on a fait un trou et on a versé les coquillages dedans", raconte une fillette venue avec sa maman, son papa et son frère. "Ça fait un bien fou de respirer le grand air et de voir l'horizon, se ravit sa mère. On retrouve un peu notre vie, parce qu'habituellement, on va à la plage deux à trois fois par semaine."

"Moi, je suis content d'aller à la plage, j'aime bien voir les bateaux et jouer avec mon frère", raconte un petit garçon. Quelques minutes plus tôt, il grimpait une petite dune en courant avant de sauter à pied joint dans le sable. "C'est bien de pouvoir fouler le sable à nouveau, d'avoir un contact avec la nature. Bien sûr, on garde nos distances, mais la plage n'est pas très remplie, donc on ne se sent pas oppressés", explique son père. 

"Les enfants, le chien, tout le monde profite, ajoute un autre père de famille. La liberté, enfin !" 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess