Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : Emmanuel Macron envisage une réouverture des restaurants le 20 janvier

-
Par , France Bleu

Lors d'une allocution télévisée, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé ce mardi soir les étapes du déconfinement en France. Si les commerces vont rouvrir dès samedi prochain, les restaurants devront patienter jusqu'au 20 janvier.

Les restaurants rouvriront le 20 janvier prochain si la situation sanitaire le permet
Les restaurants rouvriront le 20 janvier prochain si la situation sanitaire le permet © Maxppp - Jean-Baptiste Quentin

Les restaurateurs espéraient rouvrir à l'occasion des fêtes de fin d'années. Ils ont été douchés en regardant ce mardi soir le président de la République à télévision. Lors de son allocution, Emmanuel Macron a annoncé que les restaurants ne rouvriraient pas avant le 20 janvier. Tout dépendra de la situation sanitaire autour de cette date. "Si le nombre de contaminations demeure en dessous de 5.000 cas par jour, (...) les restaurants pourront rouvrir", a précisé le chef de l'Etat. 

Pas de date pour les bars et discothèques

Le Président de la République n'a pas donné de date pour les bars, qui sont fermés depuis fin octobre. Pas de date non plus pour les discothèques fermées depuis le premier confinement. A l'inverse, les commerces pourront accueillir dès ce samedi 28 novembre la clientèle.  

Le Premier ministre Jean Castex avait déjà prévenu les restaurateurs et les cafetiers que la fin de leur fermeture n'interviendrait pas dans l'immédiat, alors qu'il réclamaient une reprise d'activité rapide. Ils vont rater la période importante des fêtes de fin d'année. 

Pour compenser le manque à gagner, le Président de la République a promis aux entreprises qui restent fermées administrativement qu'elles pourraient obtenir une aide correspondant à 20% de leur chiffre d'affaires annuel de 2019, au lieu des 10.000 euros du fonds de solidarité déjà proposés.

"Laissez-nous travailler !"

"Il faut arrêter de nous pointer du doigt comme les vilains petits canards", s’exaspère ce mercredi matin sur franceinfo Christophe Marguin, restaurateur lyonnais et président de l’association des Toques blanches Lyonnaises. "On fait tout ce qu'on nous demande, on ne dit rien, on n'est contre rien, mais laissez-nous travailler" réclame-t-il. 

"Cela fait plus de 160 jours que nous serons fermés. C'est inadmissible. Trouvez-moi une entreprise qui est capable de tenir 160 jours sans rentrées d'argent. La situation peut devenir vraiment très critique pour l'ensemble des gens de notre métier. Il faut arrêter de parler des aides." ajoute-t-il.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess