Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : en attendant la réouverture, le Zoo Parc de Beauval accueille un couple de harpies féroces

Le Zoo Parc de Beauval, dans le Loir et Cher, espère rouvrir le 2 juin prochain. En attendant, sur le site, la vie continue presque normalement pour les animaux. Ce lundi, un couple de harpies féroces a été installé dans sa volière. Ce sont les premiers rapaces de ce type présentés en France.

Une harpie féroce photographiée au Brésil avant son arrivée à Beauval
Une harpie féroce photographiée au Brésil avant son arrivée à Beauval - DR

En pleine crise sanitaire et alors que le Zoo Parc de Beauval reste fermé au public, un petit événement a été organisé sur place ce lundi  : le lâcher de deux harpies féroces, dans leur toute nouvelle volière, près du nouveau dôme tropical. C'est la première fois que des rapaces de cette espèce sont présentés en France. 

Une espèce menacée par la déforestation

"On travaille sur ce projet depuis plusieurs années" explique Eric Bairrão Ruivo, le directeur Sciences et Conservation au Zoo Parc de Beauval. "Les harpies, ce sont les plus grands rapaces au monde, ils mesurent jusqu'à 2 mètres d'envergure. Ils vivent dans les forêts tropicales de l'Amérique du Sud, ils chassent les petits singes. Mais, depuis quelques années, ils sont menacés par la déforestation notamment au Brésil". 

La harpie femelle dans sa nouvelle volière
La harpie femelle dans sa nouvelle volière © Radio France - Patricia Pourrez

Depuis deux ans, l'association "Beauval Nature" soutient ainsi un programme de préservation des harpies, près d'Itaipu, au Brésil. C'est de là que viennent les deux harpies tout juste arrivés à Beauval : le mâle est né en février 2018 et la femelle en mai 2019. "Pour Beauval, c'est une grande fierté de participer à ce programme qui aide aussi à la conservation des harpies dans leur milieu" explique Rodolphe Delord, le directeur du Zoo. En Europe, seules trois autres institutions accueillent des harpies féroces, il s'agit de trois zoos allemands.

On est prêt à rouvrir début juin 

Pour le Zoo Parc de Beauval, l'installation de ces rapaces est aussi l'occasion de montrer que la vie du site n'est pas totalement à l'arrêt depuis qu'il est fermé au public. Il y a encore 210 personnes qui travaillent chaque jour sur place : les soigneurs, les vétérinaires, les personnels des espaces verts. "Le parc est aussi propre que s'il était ouvert au public. Je fais nettoyer les allées tous les jours, tailler les haies. Moi même, il m'arrive de vider des poubelles déjà vides pour que la vie ne s'arrête pas à Beauval" s'amuse Rodolphe Delord. Le chef d'entreprise a surtout hâte maintenant que cela redémarre vraiment. "J'ai bon espoir que la date du 2 juin soit validée par les autorités. Dans tous les cas, on est prêt. On sait gérer les flux, on est équipé en masques et en gel et avec 45.000 mètres carrés d'allées, ça devrait bien se passer pour la distanciation." A ce jour et après deux mois d'arrêt, le Zoo Parc de Beauval a perdu 30 millions d'euros de chiffre d'affaires soit 40% de son CA annuel et près de 600 salariés sont en chômage partiel. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess