Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement en Dordogne : "environ 10% des élèves décrochés" dit l'inspecteur d'académie

-
Par , France Bleu Périgord

Le retour à l'école s'annonce pour près de 30.000 élèves de maternelle et de primaire en Dordogne, avec le début du déconfinement le 11 mai. Il faudra réussir ce retour à l'école prévient l'inspecteur d'académie, qui estime que 10% environ des élèves périgourdins pourraient avoir été "décrochés"

L'école à la maison - illustration
L'école à la maison - illustration © Maxppp - Maxppp

"Je veux plutôt une bonne rentrée qu'une rentrée en nombre".  Voilà ce qu'a dit ce mardi le président Emmanuel Macron. Il visitait une école dans les Yvelines. Alors que les classes de grande section ou de CP notamment doivent retrouver l'école à partir de la semaine du 11 mai.  En Dordogne, 23 communes de l’agglomération dont Périgueux, Trelissac, Boulazac, Coulounieix Chamiers, ont annoncée lundi retarder le retour des enfants de primaires et maternelles d'une semaine au moins, pas avant le 18 mai. 

Aucun cours n'aura lieu avant cette date.  Pourtant, "il faut que la rentrée se fasse et soit réussie" en prenant toutes les mesures sanitaires nécessaires a martelé ce mardi l'inspecteur d'académie de la Dordogne Jacques Caillaut.  

Car selon lui, près de 10% des élèves seraient déjà décrochés. 10% des élèves que les enseignants n'arrivent pas ou peu à atteindre. C'est beaucoup. Ce qui fait dire à  l'inspecteur d'académie qu'il faudra de toute façon "réussir cette rentrée".

Ne serait ce que d'un point de vue social pour ceux qui sont aujourd'hui les plus éloignés de l'école. Un conseil de l'éducation nationale extraordinaire avait justement lieu ce mardi pour préparer la réouverture des établissements à partir du 12 mai.

Avec un objectif dit Jacques Caillaut : tenter de rassurer y compris les parents alors que les questionnaires envoyés aux familles indiquent des taux de retour à l'école des enfants de 20 à 70% selon les communes. Il faudra du temps, de la pédagogie, de l'accompagnement estime l'éducation nationale. Son représentant en Dordogne se veut compréhensif, il aidera les communes du Grand Périgueux qui disent avoir besoin de plus de temps pour rouvrir (le Grand Périgueux ouvrira nombre de ses écoles le 18 mai). Mais aux maires qui seraient tentés de laisser les écoles fermées jusqu'à nouvel ordre il prévient : "l'école est la base de la République et un service public qu'il faudra de toute façon faire fonctionner" estime Jacques Caillaut. 

En Dordogne, environ 30.000 écoliers sont concernés par la réouverture théorique de 375 écoles le 12 mai. Le 18 mai ce sera théoriquement toujours au tour de 7500 collégiens de 38 collèges du Périgord.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess