Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement en Dordogne : "l'annulation de l'oral du bac, c'est la moins mauvaise solution" dit la FSU

-
Par , France Bleu Périgord

Le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer a confirmé que les lycées vont rouvrir en zone verte, et donc en Périgord ce 2 juin. Et que l'épreuve orale du bac de français était annulée

Elodie Lagarde, secrétaire départementale de la FSU en Dordogne.
Elodie Lagarde, secrétaire départementale de la FSU en Dordogne. © Radio France - Charlotte Jousserand

Le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé ce jeudi soir que les lycées généraux et technologiques pourront bien rouvrir dès le 2 juin en zone verte, c’est-à-dire notamment en Périgord. 

Avec l’accueil des élèves d’un niveau au moins. Après les 6e et 5e, les 4e et 3e vont également être accueillis dans les collèges. 

Ce qui risque de poser quelques problèmes d’organisation vu les règles sanitaires à respecter estime Elodie Lagarde, secrétaire départementale de la FSU en Dordogne :

"Ce qui risque de se passer, c'est qu'il faudra faire un roulement sur l'accueil des élèves car on ne pourra pas accueillir tout le monde en même temps. Il risque d'y avoir donc un roulement, je pense que certains établissements ont déjà commencé à faire cela. Il faudra continuer à la faire avec l'arrivée des 4e et des 3e" dit-elle.

Et puis l’oral de français du bac, passé à la fin de la première est annulé. Une décision saluée par Elodie Lagarde, de la FSU en Dordogne : 

"C'était quelque chose que l'on demandait depuis longtemps, quasiment depuis le début du confinement. Quelque chose que toutes les organisations syndicales demandaient, il y avait unanimité pour demander l'annulations des oraux, à cause des conditions sanitaires et pédagogiques. Il y avait de gros problèmes d'équité pédagogique. C'est donc la moins pire des solutions d'annuler" estime la représentante syndicale. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess