Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement en Gironde : le maire de Libourne veut relever "le challenge" de rouvrir les écoles dès lundi

-
Par , France Bleu Gironde

À Libourne, en Gironde, les écoles rouvriront dès la semaine du 11 mai. "Le choix s'est imposé à moi, l'école c'est la République", commente le maire de Libourne, Philippe Buisson, invité de France Gironde et France Bleu Périgord, ce mardi matin.

Philippe Buisson, président de la communauté d'agglomération du Libournais
Philippe Buisson, président de la communauté d'agglomération du Libournais © Radio France

Les petits Libournais pourront retrouver le chemin de l'école dès la semaine du 11 mai. La ville de Libourne a choisi d'être "un partenaire fiable et loyal vis-à-vis de l'État", dans cette dimension de la sortie de confinement, explique le maire, Philippe Buisson, invité de France Bleu Gironde et France Bleu Périgord, ce mardi matin. 40% des élèves devraient reprendre dès mardi prochain.

Un véritable "challenge" qui demande de nombreuses adaptations aux services municipaux : les enfants seront divisés en deux groupes, le groupe A aura cours le lundi et le mardi, le groupe B le jeudi et le vendredi. "Le mercredi et le week-end seront consacrés à une grande désinfection des locaux", précise Philippe Buisson.

Le rythme de la journée a également été revu : chaque section rentrera à un quart d'heure d'intervalle, "pour qu'il n'y ait pas de croisement possible entre les classes". Un quart d'heure de décalage aussi pour les sorties en récréation ou pour la cantine.

10 000 séparateurs en carton achetés pour l'agglomération du Libournais

En classe aussi, il faut revoir l'organisation de l'espace pour respecter la distanciation sociale et les consignes de consacrer 4 m² à chaque élève. Une grande papeterie de Saint Seurin-sur-l'Isle a inventé des séparateurs en carton. La communauté d'agglomération du Libournais, dont Philippe Buisson est également le président, en a commandé 10 000 pour en équiper ses classes. Des séparateurs "plus écolos que le plexiglas", "une invention libournaise qui va être disséminée partout en France", veut croire l'élu libournais.

Les enfants seront pris en charge même lorsqu'ils n'auront pas école - Philippe Buisson, maire de Libourne

La ville de Libourne veut aussi venir en aide aux parents qui vont reprendre le travail dès ce lundi 11 mai. Leurs enfants seront pris en charge, soit à l'école, soit par les animateurs sportifs et culturels de la ville, dans des gymnases ou des salles. 

Port du masque obligatoire dès les arrêts de bus

Autre aspect du déconfinement : la reprise dans les transports en commun. Elle se fera à 100% dès le 11 mai dans les bus gratuits de l'agglomération. Avec les précautions de rigueur : "la gratuité évite tout contact avec le chauffeur au moment du paiement", se félicite Philippe Buisson, qui confirme qu'un siège sur deux sera condamné dans les véhicules pour assurer la distanciation entre les passagers.

Des cercles symboliseront aussi au sol, dans les bus, le mètre nécessaire à la distanciation sociale. Une signalisation spécifique reproduite également au niveau des arrêts de bus. Et si le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun, comme partout en France, il le sera aussi dès les arrêts de bus annonce Philippe Buisson, qui va "prendre un arrêté municipal en ce sens".

Philippe Buisson, maire de Libourne et président de la Cali, invité de France Bleu ce mardi matin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu