Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement en Meurthe-et-Moselle : comment les masques gratuits seront-ils distribués ?

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

De nombreuses collectivités ont fait l'acquisition de masques en tissu pour les offrir à leurs habitants. Comment s'organise la distribution ? Retrait dans des lieux dédiés, envoi postal ou portage à domicile : quelques exemples dans le Grand Nancy.

Des commandes groupées de masques ont été organisées par les collectivités. Libre ensuite à chaque commune d'organiser la distribution (photo d'illustration)
Des commandes groupées de masques ont été organisées par les collectivités. Libre ensuite à chaque commune d'organiser la distribution (photo d'illustration) © Radio France - Antoine Denéchère

Si ce n'est déjà le cas, le masque va bientôt faire partie de notre quotidien. Depuis lundi, ils sont en vente dans les pharmacies, ils sont aussi disponibles ce jeudi chez les buraliste. Des collectivités ont également passé des commandes de masques pour les distribuer gratuitement à leurs habitants

Ainsi, en Meurthe-et-Moselle, le Conseil départemental a fait une commande groupée de 568 000 masques à la demande de 561 communes, soit 95% des communes du département. S'y ajoutent 33 000 masques destinés aux collégiens. La métropole du Grand Nancy a commandé pour sa part 500 000 masques pour les 20 communes qui la composent. Il s'agit dans tous les cas de masques en tissu, aux normes Afnor, lavables et réutilisables 20 fois.

A Nancy, 200 000 masques seront distribués à compter du 5 mai, soit deux par habitants. Ils seront envoyés par La Poste aux 65 ans et plus. Les Nancéiens âgés de moins de 65 ans devront les retirer dans un centre Covid sur rendez-vous. Quel que soit l'âge, il sera possible aussi de bénéficier gratuitement d'un examen médical.

A Malzéville, 8 000 masques ont été commandés au Département, autant à la métropole, soit deux masques par habitant. La première vague sera disponible le 11 mai et distribuée dans des lieux dédiés mais aussi directement dans les boîtes aux lettres pour les personnes les plus fragiles.

Des équipes de bénévoles pour distribuer les masques 

A Villers-lès-Nancy, deux masques par personnes - 25 000 en provenance de la métropole, 5 000 du Département - et un seul mode de distribution à partir du 11 mai : le portage à domicile. "Il y a des raisons de budget", confie le maire, François Werner, "mais au-delà de ça, il y a surtout la volonté de restaurer un contact avec les gens confinés depuis longtemps et transmettre des messages de prévention et d'amitié."

A Maxéville, 23 000 masques (13 000 de la métropole, 10 000 du Conseil départemental) seront disponibles, livrés chez l'habitant. Les familles recevront dans un premier temps un courrier avec un coupon-réponse à remplir pour indiquer le nombre d'adultes et d'enfants et à scotcher sur la boîte aux lettres. La distribution se fera ensuite quartier par quartier à raison de deux masques par habitant. "C'est un peu une déclaration sur l'honneur", explique Christophe Choserot, le maire, "mais utiliser les listes électorales, les fichiers de la CAF, des impôts, de l'Insee, on va avoir des trous énormes dans la raquette donc pour nous, c'était la meilleure solution pour connaître la composition de la famille." 

Les masques existent en deux tailles, adultes et enfants. Chaque commune organise, quand elle a choisi d'offrir des masques, sa propre distribution. Distributions qui reposent largement sur le bénévolat.

Dans son discours sur le déconfinement ce mardi à l'Assemblée nationale, Edouard Philippe a annoncé que l'Etat prendrait en charge 50% du coût des masques grand public achetés par les collectivités locales. Un masque est acheté en moyenne 2,30€ par les collectivités.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess