Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement en Périgord : "Le département sera a priori en vert ce jeudi soir", dit le préfet de la Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu Gironde

Le préfet de la Dordogne Frédéric Périssat était l'invité du matin de France Bleu ce jeudi. Alors que le gouvernement s'apprête à dévoiler sa carte des départements en rouge ou vert en vue du déconfinement. Et la Dordogne mais aussi la Gironde devraient être en vert a estimé le préfet.

Le préfet de la Dordogne Frédéric Périssat était l'invité de France Bleu Périgord
Le préfet de la Dordogne Frédéric Périssat était l'invité de France Bleu Périgord © Radio France - Julien Pelé

Le préfet de la Dordogne Frédéric Périssat était l'invité du matin de France Bleu ce jeudi. Alors que le gouvernement s'apprête à dévoiler sa carte des départements en rouge ou vert en vue du déconfinement.

Et selon le préfet, la Dordogne (mais aussi la Gironde) devrait être en vert ce jeudi soir. "Oui a priori la Dordogne sera en vert. Mais attention, ce classement ne sera définitif qu'à partir du 5 mai où nous entrerons dans la préparation du déconfinement", dit le représentant de l'Etat. 

"La région Nouvelle Aquitaine a été plutôt préservée, nous avons même accueilli des malades de l'est et de région parisienne, les sorties de réanimation sont constantes, donc les indicateurs sont positifs. Un autre indicateur important sera notre capacité à mettre en place des tests de dépistage de grande envergure à compter du 11 mai, c'est aussi un paramètre sur lequel nous travaillons" poursuit le préfet.

Ecoutez l'interview complète du préfet de la Dordogne

L'autre dossier, c'est évidemment la réouverture des écoles le 11 mai. En Dordogne comme ailleurs. L'union des maires a menacé de demander aux élus de ne pas rouvrir les établissements si le protocole sanitaire n'est pas rapidement précisé. Mais selon le préfet, il n'y a pas de maire pour l'instant qui auraient décidé de ne pas ouvrir.

"J'ai entendu l'inquiétude des maires, qui est légitime. Les interrogations qui se posent. Notamment combien y aura-t-il d'enfants. C'est un point à travailler sur chacun des sites. Ensuite, le protocole sanitaire doit être connu et nous devons lever les interrogations et permettre que cela se fasse dans de bonnes conditions" estime Frédéric Périssat. 

Réouverture des sites touristiques ?

Pas question en revanche pour le préfet de transiger sur la règle qui consistera à avoir le droit de se déplacer dans un rayon de 100 km autour de son domicile à partir du 11 mai. Même pour ceux qui font régulièrement le voyage de 133 km entre Bordeaux et Périgueux.

"La règle des 100 km c'est pour permettre de donner une distance. Mais ce qui est important c'est de limiter les déplacements inter-départementaux et inter-régionaux. L'objectif est toujours de limiter le pus possible la circulation du virus, qui se fait via les individus. C'est moins la distance de 100 km que le fait de ne pas quitter le territoire de son département qui sera important" plaide le préfet. 

Et puis le gouvernement a précisé que les grands musées resteront fermés pour l'instant. Mais pas les petits musées... Alors qu'en sera-t-il des sites touristiques de Dordogne ? Cela concerne les châteaux, les jardins, et évidemment le centre international d'art pariétal Lascaux 4 à Montignac.

"J'avais une réunion mercredi matin avec les acteurs du tourisme et les responsables de ces sites. Ce que j'ai dit, c'est que nous n'avons pas de limitation physique, ce n'est pas 300 personnes par jour ou 500. Ce qui est important c'est que l’ouverture de ces sites se fasse dans la gestion des flux, en respectant la distanciation physique, et c'est à partir de ce cahier des charges que nous serons très concrètement quels seront les établissements qui pourront rouvrir dès le 11 mai", termine le préfet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess