Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : l'Ile-de-France passe en zone verte, les cafés et restaurants pourront rouvrir dès ce lundi

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Emmanuel Macron, lors de son allocution sur le déconfinement, a annoncé le passage de toute la France métropolitaine, et donc l'Île-de-France, en zone verte. Les cafés, bars et restaurants pourront rouvrir. Les, crèches, écoles, collèges accueilleront tous les élèves dès le 22 juin.

Le président de la République, Emmanuel Macron.
Le président de la République, Emmanuel Macron. © Maxppp - Ludovic Marin

L'annonce était très attendue en Île-de-France. Toute la France métropolitaine, et donc l'Ile-de-France, passe désormais en zone verte, dans cette nouvelle phase de déconfinement, annonce ce dimanche soir le président de la République Emmanuel Macron. Cela signifie que dans la région, les cafés, bars, et restaurants, pourront rouvrir dès demain lundi 15 juin

"Dès demain, tout le territoire, à l'exception de Mayotte et de la Guyane où le virus circule encore activement, (...) passera dans (...) la zone verte, ce qui permettra notamment une reprise plus forte du travail et la réouverture des cafés et restaurants en Ile-de-France", a déclaré M. Macron. 

Une ouverture intervenant une semaine plus tôt qu'anticipé

Cette ouverture, qui intervient un peu plus tôt qu'anticipé, était espérée par les restaurateurs franciliens, dont les établissements étaient fermés depuis près de trois mois en raison de la crise sanitaire.  Le 2 juin, les bars, cafés et restaurants dans les régions classées en zone "verte" avaient pu rouvrir, mais pas les établissements de Paris et de sa région maintenus en "orange", qui avaient dû se contenter d'accueillir leurs clients uniquement en terrasse, en attendant la troisième phase du déconfinement prévue le 22 juin. 

Le secteur, qui compte 168 000 restaurants et 38 800 bars ou cafés dans l'Hexagone, a été sévèrement mis à mal par le confinement instauré mi-mars. Mardi dernier, le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, avait ouvert la porte à cet assouplissement, estimant que "le recul progressif du virus devrait permettre d'avancer de quelques jours la réouverture des restaurants dans leur ensemble".

Le protocole sanitaire devrait rester inchangé

"Je suis extrêmement satisfait pour mes collègues parisiens parce que c'était extrêmement discriminatoire que jusqu'à présent, l'ensemble du territoire national soit ouvert et malheureusement pas nos copains parisiens", a réagi ce dimanche sur franceinfo Hubert Jan, le président national de la branche restauration de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih).  

Le président de l'Umih se dit cependant déçu par l'absence d'annonces sur le protocole sanitaire. Il ne faudra pas qu'il y ait plus de 10 clients par table, 1 mètre entre chaque table, les personnels doivent porter des masques en cuisine et les clients également lors des déplacements en salle. "Il aurait fallu assouplir un tout petit peu ce protocole (…) Je tiens juste à dire à mes camarades parisiens que ça va être difficile d'exercer le métier dans le cadre du protocole qui est nous qui nous est imposé aujourd'hui", explique Hubert Jan.    

Hubert Jan rappelle aussi que ce n'est pas parce que les restaurants et bars ont l'autorisation de rouvrir leurs salles qu'ils pourront le faire dès ce lundi. "On a été fermés d'une extrême violence en quatre heures de temps, et on en ouvre en 11 heures. Donc, faut juste que les uns et les autres, tout le monde comprenne que ouvrir un restaurant, c'est une certaine inertie". "Moi, j'ai mis trois jours avant de rouvrir mon établissement", explique-t-il.

Une "nouvelle étape" dès ce lundi pour les écoles et les Ehpad

C'est une "nouvelle étape" qui  s'ouvre dès ce lundi, assure Emmanuel Macron. "A partir de demain nous allons pouvoir tourner la page du premier acte de la crise que nous venons de traverser" a déclaré le chef d'Etat.  Les crèches, écoles et collèges pourront accueillir tous les élèves dès le 22 juin, a promis Emmanuel Macron. "Dès demain en Hexagone comme en Outre-mer, les crèches, les écoles, les collèges se préparent à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normales", a-t-il déclaré.  Dans les maisons de retraite et les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), les visites seront "autorisées" dès lundi.

Le président de la République a salué, ce dimanche soir, une "première victoire" contre le virus. Emmanuel Macron a également dit souhaiter tirer "toutes les leçons" de la crise sanitaire, assurant que "nos forces, nous les conforterons, nos faiblesses, nous les corrigerons vite et fort".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess