Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déplacements, départs en vacances : ce que prévoit la nouvelle phase du déconfinement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu
France

La phase 2 du déconfinement commencera le 2 juin. A partir de cette date, la restriction des 100 km de déplacement autour du domicile sera levée. En revanche, les frontières restent fermées au moins jusqu'au 15 juin, a annoncé le Premier ministre ce jeudi.

Edouard Philippe a annoncé la levée de la restriction des 100 km à compter du 2 juin.
Edouard Philippe a annoncé la levée de la restriction des 100 km à compter du 2 juin. © AFP - PHILIPPE LOPEZ

"La liberté va enfin redevenir la règle". La phrase est signé Edouard Philippe, le ministre des Solidarités et de la Santé, lors de la conférence de presse de ce jeudi détaillant la phase 2 du déconfinement. A compter du 2 juin, l’interdiction de se déplacer à plus de 100 km de son domicile sera levée, a annoncé Edouard Philippe. "Cette mesure a été très utile pour limiter la propagation du virus" mais "elle n'a plus de justification", a souligné le Premier ministre. Edouard Philippe a cependant appelé les Français à la "responsabilité" et a différer leurs déplacements, si possible.

Et en Outre-mer ?

En revanche, des mesures de contrôles des déplacements vers les Outre-mer seront maintenues avec des "mesures strictes de quatorzaine" à l'arrivée, a annoncé jeudi le Premier ministre, même si une "ouverture plus large des vols pour les vacances" est envisagée "si les conditions sanitaires le permettent".

"D'ici là, nous allons expérimenter une nouvelle forme de quatorzaine dans certains territoires, avec un test qui sera réalisé au bout de sept jours" et pourra conduire s'il est négatif "à adapter les contraintes" de la quatorzaine. "Il faut que nous soyons en mesure d'imaginer les bons dispositifs pour les territoires insulaires", a-t-il ajouté.

Et pour partir à l'étranger ?

Les frontières de la France, elles, resteront fermées au moins jusqu'au 15 juin. "Pour l’été, les déplacements, y compris en Europe seront je l’espère autorisés", a indiqué le Premier ministre. Edouard Philippe a en effet annoncé que la France était "favorable" à la réouverture des frontières intérieures de l'Europe à compter du 15 juin, sans quatorzaine pour les voyageurs.

"Nous appliquerons la réciprocité" si jamais certains pays imposaient des quatorzaines aux Français, a-t-il toutefois déclaré. Pour les frontières extérieures de l'Europe, "la décision sera prise collectivement avec l'ensemble des pays européens, à l'horizon du 15 juin", a-t-il ajouté.

L'aéroport d'Orly va reprendre ses vols commerciaux

L'aéroport de Paris-Orly, fermé depuis le 31 mars, reprendra ses vols commerciaux de passagers le 26 juin, "en optimisant les infrastructures de l'aéroport" en fonction de la demande, a annoncé jeudi son gestionnaire, le groupe ADP. "La réouverture effective est conditionnée à la levée des principales restrictions d'ici à la mi-juin, en particulier de celles qui limitent la capacité des compagnies aériennes à voler au sein de l'espace Schengen", précise Aéroports de Paris dans un communiqué.

Le premier terminal à rouvrir sera Orly 3. Il sera équipé dès le 26 juin de caméras thermiques "afin que les passagers puissent bénéficier à leur arrivée à Paris d'une prise de température", selon le groupe ADP. "À cela s'ajoutent des modalités de contrôles au départ, déployées par les compagnies aériennes, comme par exemple la prise de température à l'embarquement, et la déclaration d'absence de symptômes du Covid-19."

Dans l'aéroport, le port du masque sera obligatoire, une signalisation mise en place pour rappeler la nécessaire distanciation physique, des distributeurs automatiques de gel hydroalcoolique mis à disposition, et les procédures de désinfection et de nettoyage renforcées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu