Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : reconfinement en France à partir de vendredi, jusqu'au 1er décembre
Dossier : Coronavirus Covid-19

Haut-Rhin : "Le déconfinement est possible, mais avec des précautions supplémentaires", prévient le préfet

Le département du Haut-Rhin, parmi les plus touchés en France par l'épidémie de coronavirus, va entamer lundi son déconfinement. Il sera plus progressif qu'ailleurs, a expliqué le préfet Laurent Touvet.

Le centre ville de Mulhouse
Le centre ville de Mulhouse © Maxppp - Vincent Voegtlin

Le département du Haut-Rhin a été le département français le plus touché par l'épidémie de coronavirus, avec 1.343 morts du Covid-19 depuis début mars (721 décès comptabilisés dans les hôpitaux du département, 622 dans les Ephad). Au vue de cette situation très particulière, le déconfinement sera très prudent et progressif. Il est "possible mais avec des précautions supplémentaires", a expliqué samedi 9 mai le préfet du Haut-Rhin, Laurent Touvet, lors d'une conférence de presse. 

Comment va se passer le déconfinement dans le Haut-Rhin ?

  • Mise à disposition de masques : plusieurs collectivités ont déjà pris l'initiative de distribuer des masques. C'est le cas des communes et du conseil départemental du Haut-Rhin. L'Etat assure le financement de la moitié du prix des masques commandés par les collectivités. Dans le département l'Etat a également commandé des masques pour les hôpitaux, les professionnels libéraux de santé, et les centres sociaux et médico-sociaux (1,2 millions de masques pour ces établissements). 
  • Les tests : toute personne symptomatique à partir du lundi 11 mai sera testée (avec des tests PCR). Dans le Haut-Rhin : 39 lieux de prélèvements seront ouverts et 4.500 personnes pourront être testées par jour. Ce sont les médecins qui décideront de la nécessité d'un test. S'il est positif, le malade sera isolé, ainsi que ses proches à domicile. Si ce n'est pas pas possible, le préfet a réquisitionné deux hôtel, à Colmar et Mulhouse.
  • Les déplacements : à partir de lundi, comme ailleurs en France, les Haut-Rhinois pourront se déplacer sans attestation, et dans un rayon de 100 kilomètres autour de leur domicile. Dès lundi 11 mai, pour les travailleurs frontaliers, deux nouveaux points de passage seront ouverts au pont de Chalampé et à Leymen. 
  • Les écoles : l'Etat souhaite "rassurer les familles pour étendre le retour à l'école pour tous les niveaux de scolarité au plus vite". L'enseignement ne sera pas à temps plein. Ce seront les CM2, les plus à mêmes de respecter les gestes barrières et les précautions sanitaires qui reprendront le plus tôt. Les villes de Mulhouse et de Saint-Louis ont opté pour un retour des enfants le 18 mai, Colmar 14 mai. "Le traumatisme vécu par certaines familles pendant l'épidémie, explique que nous prenions plus de temps qu'ailleurs en France pour ce retour à l'école", a précisé Laurent Touvet.
  • Commerces : l'Etat va fournir aux commerces du Haut-Rhin une affiche pour indiquer le nombre de personnes qui pourront entrer en même temps dans une boutique. "Le déconfinement est un pari de la confiance à l'égard de tous les habitants du Haut-Rhin", prévient le préfet. 
  • Les marchés : ils vont tous pouvoir rouvrir dans le département (il y avait jusqu'ici 22 exceptions dans des communes de moins de 5.000 habitants). Pour l'instant et durant tout le mois de mai, seuls les produits alimentaires et les denrées périssables (y compris les fleurs) pourront être vendus
  • Balades en forêt, chasse, pêche, musée : Les balades en forêt sont de nouveaux autorisées. La chasse pourra reprendre le 11 mai dans le Haut-Rhin, tout comme la pêche en rivière (mais pas dans les étangs et les plans d'eau). Les musées, les bibliothèques vont pouvoir rouvrir avec les règles de distanciation sociale et un nombre de personnes limité. Les lieux de culte pourront rester ouverts mais il n'y aura pas de cérémonie. Le préfet pourrait autoriser les balades sur le long du Nouveau bassin à Mulhouse, avec un essai sur une semaine dans un premier temps. 
  • Couvre-feu : à Mulhouse, le couvre-feu ne sera plus appliqué à compter du lundi 11 mai.

La situation sanitaire reste tendue dans le Haut-Rhin

Ces mesures de déconfinement très progressives dans le Haut-Rhin se justifient par la situation dans les hôpitaux qui reste tendue. Le 2 avril, au moment du pic de l'épidémie, 1.102 personnes étaient hospitalisées dans le Haut-Rhin, atteintes du Covid-19. Ce samedi 9 mai, 785 personnes sont toujours hospitalisées pour la même raison. Cela montre bien que "le nombre d'hospitalisations baisse lentement, mais surement", conclut Laurent Touvet.

Les services de réanimation des hôpitaux du Haut-Rhin ont compté jusqu'à 140 malades (fin mars). Aujourd'hui, ils sont 55 rien que pour le Covid, 77 toutes pathologies confondues. Cela reste supérieur à la capacité totale des services de réanimation haut-rhinois (70 lits habituellement) et montre que l'"on ne pourrait pas se permettre une deuxième vague". 

Enfin, le préfet du Haut-Rhin a salué le comportement des habitants du département qui selon lui ont "mieux respecté qu'ailleurs le confinement". En sept semaines, 395.000 contrôles ont été effectués par les services de police dans le département qui compte 770.000 habitants. Cela a occasionné 14.681 verbalisations, soit 4% des contrôles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess