Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : premières messes en petit comité dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

Les offices religieux ont pu officiellement reprendre ce week-end. À Castelnau-le-Lez (Hérault), les fidèles ont retrouvé avec soulagement la messe du dimanche, masque sur le visage.

Une dizaine de fidèles ont participé à la toute première messe publique donnée à l'église Saint-Vincent de Castelnau-le-Lez
Une dizaine de fidèles ont participé à la toute première messe publique donnée à l'église Saint-Vincent de Castelnau-le-Lez © Radio France - Elena Louazon

Premier week-end déconfiné pour les offices religieux. Encore interdits après le 11 mai, ils ont finalement été autorisés samedi après avis rendu par le Conseil d'État en début de semaine. Les messes du dimanche ont donc pu avoir lieu, des messes avec masque obligatoire, gel hydroalcoolique, la moitié des bancs condamnés et sans contact physique, mais des fidèles malgré tout ravis de se retrouver. 

"Je suis soulagée, je suis contente", s'émerveille Solenne, une paroissienne, à quelques minutes d'assister à sa première messe depuis le mois de mars, à l'église Saint-Vincent de Castelnau-le-Lez. Comme beaucoup, elle a regardé la messe à la télévision et sur internet ces deux derniers mois. "Je me sens très bien là, parce que franchement, ça me manquait : c'est ma nourriture, j'en ai besoin".

Prières visage couvert

La joie de se retrouver efface les nouvelles contraintes chez les fidèles. "Bon, on est masqués, mais le bonheur de se retrouverest là, se réjouit Marie, en sortant de l'église. C'était tout simple, mais plein d'amour. Et puis c'était très rigoureux pour ce qui est des gestes barrières, c'était bien fait".

Une messe réussie aussi pour le père Jacques Chanut, qui officiait. "Je viens de connaître la messe masquée, c'est vraiment une grande nouveauté pour moi, s'amuse-t-il. Mais c'est agréable ! L'essentiel de la vie chrétienne, c'est la fraternité avec les autres. Je suis très heureux de pouvoir reprendre les célébrations tranquillement et paisiblement. Ça a été un grand bonheur, une grande joie, je me suis senti à ma place, dans mon rôle qui est de rassembler, de donner de la paix, donner de la joie"

Avec ces offices en nombre réduit, le prêtre a pu tester son dispositif sanitaire. Comme une préparation en vue de la messe de la Pentecôte le week-end prochain, où il attend une affluence bien plus importante.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess