Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
EN DIRECT - Paris : quatre personnes blessées à l'arme blanche, un suspect interpellé

Déconfinement : tolérance sur les plages, pêche à pied possible, les réponses du préfet du Finistère

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Au troisième jour du déconfinement, l'heure est venue de faire un premier bilan de la situation dans le Finistère. Le Préfet du département répond à vos questions sur France Bleu Breizh Izel, ce mercredi matin.

Pascal Lelarge, préfet du Finistère en 2019
Pascal Lelarge, préfet du Finistère en 2019 © Radio France - Lagain Aurelie

Pascal Lelarge, le préfet du Finistère est l'invité de France Bleu Breizh Izel ce mercredi matin et répond aux questions des auditeurs.

  • Sur la question des plages et de leur réouverture 

Il y aura une tolérance aujourd'hui sur les plages où les communes ont fait une demande de réouverture

J'ai donné mon feu vert à Brest Métropole à compter d'aujourd'hui. Pour les autres plages, on est d'accord avec les élus des communautés de communes du pays d'Iroise et du pays de Crozon. Je pense signer l'arrêté ce matin mais il y a encore des questions notamment sur le nautisme. Au niveau national, pour rouvrir les plages, il faut traiter la plage, les activités nautiques et la plaisance, ce qui explique qu'on a pris un peu de retard. Il y aura une tolérance pour aujourd'hui et tout cela va se décanter petit à petit. 

  • Rémi : "J'ai un bateau en bois reconnu d'intérêt patrimonial et on a du mal à comprendre la répartition des compétences entre les collectivités et les autorités (préfecture maritime ou préfecture territoriale). Quelle est la procédure pour une autorisation dérogatoire pour le mettre à l'eau ?

Il faut que les personnes qui exploitent le port mettent en place un plan de reprise d'activité. On a passé le week-end là-dessus et cela a été fait. Attention, il y 83 installations portuaires dans le département donc le sujet est complexe. J'ai donné mon feu vert pour la reprise d'activité de plaisance. Si vous voulez mettre votre bateau à l'eau à Loctudy, c'est donc possible si les dispositions ont été mises en place par l'exploitant. Une fois que le bateau est à l'eau, si vous le mettez dans le port ou au mouillage, il n'y a pas de sujet. Si vous voulez vous en servir, il y a une petite difficulté car on s'est rendu compte que l'on doit formellement autoriser la plaisance. En situation Covid-19, c'est compliqué. Donc j'ai décidé d'autoriser la plaisance pour les propriétaires du bateau et leur cercle familial restreint dès aujourd'hui. Un certain nombre d'endroits restent interdits : les Glénan par exemple sont interdits. Tant que le littoral n'est pas ouvert, on ne peut pas débarquer.

Vers la reprise des activités nautiques

  • Gouc'hen, enseignement de sport : "Comment est la législation pour les sorties avec des élèves sur les sentiers côtiers et la baie de Guissnéy ?"

Les sentiers côtiers sont globalement ouverts sauf dans les zone où il y a de gros enjeux environnementaux. C'est le cas du côté de Trégunc ou Mousterlin. Pour la sortie avec des élèves, en principe c'est possible mais ça doit répondre au protocole sanitaire qui est assez strict. Typiquement, une randonnée sur plage avec respect des gestes barrières et de distanciation, c'est possible de mon point de vue. Ce n'est pas du sport collectif mais la pratique collective du sport.

  • Gérald, propriétaire d'un mobil-home dans le Finistère : "On nous dit qu'on ne peut pas dormir sur place".

Vous pouvez dormir dans un mobil-home a fortiori si vous êtes propriétaire. C'était d'ailleurs le cas aussi pour un certain nombre de saisonniers pendant le confinement. Sur la question des campings, le gestionnaire d'installation doit mettre en place un protocole sanitaire. Il faut rappeler qu'il n'est pas question de faire des barbecues par exemple. Ça veut dire qu'on pourra se rendre dans un camping, à condition que l'exploitant soit prêt. Louer un gîte est à nouveau autorisé. Avec la limite du nombre de personnes. Mais une famille peut aller se reposer dans un gîte à moins de 100km, oui.

Il n'y a pas d'interdictions de fait de l'activité des campings

  • La pêche à pied et la pêche sous-marine

Les activités nautiques sont autorisées si la plage est ouverte. La pêche à pied est autorisée sauf dans les endroits où elle est interdite pour raisons sanitaires ou si la plage n'a pas rouvert. 

La pêche à pied à nouveau autorisée si les plages sont accessibles

  • Sur le processus de déconfinement 

Attention, on n'est pas dans un déconfinement total. La question de l'alcool est importante car elle est désinhibante. Si cela continue à bien se passer dans les transports en commun, ce sera intéressant car cela voudra dire qu'on peut envisager une réouverture à terme, et sous condition sanitaire stricte, des bars et restaurants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess