Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : la libération aussi pour les salles de sport

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

C'est aussi la libération pour les salles de sport. Depuis mardi, elle peuvent de nouveau leurs adhérents en respectant un protocole sanitaire. Illustration à Chambéry où les tapis de course de "Unik 24h Fitness" se sont remis à fonctionner.

Les salles de sport aussi ont repris du service mardi
Les salles de sport aussi ont repris du service mardi © Radio France - Nicolas Peronnet

C'est aussi la libération aussi pour les salles de sport. depuis mardi, elle peuvent de nouveau accueillir leurs adhérents impatients pour beaucoup de reperdre les kilos superflus du confinement. Dans la zone des landiers à Chambéry, les accrocs de "Unik 24h Fitness" ont retrouvé tapis de course et autre machines de musculation remaniées pour respecter les distances et les règles sanitaire. 

"Ici, pas de bières mais du gel hydro-alcoolique !"

Dès midi, Nicolas était présent pour la réouverture de cette salle ouverte jour et nuit. "J'avais besoin de retrouver un cadre pour pouvoir faire du sport" explique ce fidèle adhérent, "j'ai essayé de faire des abdos et un peu de cardio à la maison pendant le confinement, mais c'était difficile. Ici, on est pas tenté par la bière qui traîne au frigo". 

Une machine sur deux condamnée

Les encadrants veillent a faire respecter le protocole sanitaire mis en place. Le lavage des mains au gel hydro-alcoolique est obligatoire dès l'entrée. "On impose aussi le port du masque" explique Ydriss, l'un des coachs, "mais seulement lors de la circulation dans la salle. Sur certains appareils de cardio par exemple, c'est trop compliqué". 

Dans l'espace cardio, un appareil sur deux est condamné
Dans l'espace cardio, un appareil sur deux est condamné © Radio France - Nicolas Peronnet

Au sol, un fléchage permet d'éviter aux adhérents de se croiser. Dans l'espace cardio qui regroupe  tapis de course et vélos, "un appareil sur deux a été condamné pour respecter plus d'un mètre entre chaque utilisateur". Mêmes précautions à l'étage sur le plateau de musculation, "les machines sont séparées par une petite cloison, on a également enlevé tout ce qui est mobile, les cordes, les poignées ou encore les disques". 

Le plateau de musculation a été réaménagé
Le plateau de musculation a été réaménagé © Radio France - Nicolas Peronnet

Désinfection des machines

Le plus important réside certainement dans la désinfection des machines. Dans les salles de sport, nettoyer derrière soi après utilisation était déjà l'usage avant la pandémie. Désormais c'est la règle, et elle devra être appliquée à la lettre. "Nous avons mis en place des petites bornes avec des sprays désinfectants à disposition, des chiffons pour nettoyer les machines" poursuit Ydriss, qui précise que "les poubelles sont vidées toutes les deux heures". 

Les bornes pour nettoyer les machines
Les bornes pour nettoyer les machines © Radio France - Nicolas Peronnet

Dans cette salle, les cours collectifs sont assurés en vidéo. Les cinq salles prévues à cet effet sont désormais limitées à deux personnes en même temps. Sur les 500 adhérents, 40 sont désormais admis simultanément. Aux heures de pointes, afin de ne pas faire de frustré, les séances sont limitées à une heure et demi.

Séances vidéo limitées à deux personnes
Séances vidéo limitées à deux personnes © Radio France - Nicolas Peronnet
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu