Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : Nord et Pas-de-Calais peuvent-ils espérer passer en vert le 2 juin ?

-
Par , France Bleu Nord

La phase 2 du déconfinement doit commencer mardi prochain d’éventuels assouplissements selon les départements et leur couleur. Alors à quoi s’attendre dans le Nord-Pas-de-Calais ? France Bleu Nord a sorti la calculatrice.

La carte du déconfinement sera actualisée d'ici le 2 juin
La carte du déconfinement sera actualisée d'ici le 2 juin © Maxppp - Lionel Vadam

Réouverture des bars et restaurants, fin de la limitation à 100 km autour du domicile … les assouplissements prévus pour la deuxième phase du déconfinement sont encore très hypothétiques. Mais ce que l’on sait c’est que la carte des départements devrait être actualisée le 2 juin. Alors trois semaines après être passés au rouge, le Nord et le-Pas-de-Calais ont-ils une chance de basculer, nous avons repris un à un les critères choisis par le gouvernement.

Il y a d’abord la capacité à réaliser des tests : aucune crainte, le dépistage est réparti de façon homogène sur l’ensemble de l’hexagone. Deuxième critère, la « la circulation active du virus » c’est-à-dire le taux de passage aux urgences pour des suspicions de COVID 19 : il faut être en dessous des 6% pour passer au vert. Or, selon nos calculs, ce taux atteignait les 2% en moyenne la semaine du 18 au 23 mai dans le Nord et moins d’1% et demi dans le Pas-de-Calais. Ajoutons que, puisque « la solidarité régionale » doit primer selon les autorités, les Hauts-de-France dépassent à peine les 2%. Pour ce deuxième critère, le vert est donc largement acquis.

De nouveaux indicateurs ?

Regardons maintenant le troisième critère, considéré comme le plus important par le gouvernement, la capacité hospitalière : le nombre de cas COVID en réanimation rapporté au nombre de lits de réanimation avant la crise sanitaire, avant qu’il n’en soit rajoutés. Ce taux doit être inférieur à 60% et, là encore, selon nos calculs les voyants sont au vert. On atteignait en moyenne la semaine du 18 au 23 mai, 36% dans le Nord, 45% dans le Pas de Calais et 45% au niveau des Hauts-de-France.  

Nous avons donc le droit de rêver à une couleur verte le 2 juin sauf si – entre-temps - d’autres indicateurs se sont ajoutés et notamment le taux de dépistage positif au sein de la population. Des chiffres qui ne sont pas publics mais surveillés de très près par les autorités sanitaires. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess