Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : Papéa rouvre avec un protocole sanitaire strict et un nouveau manège

-
Par , France Bleu Maine

Papéa, à Yvré-l'Evêque, a rouvert ses portes, ce samedi 27 juin 2020. Le parc d'attraction a enregistré 600 entrées. C'est encourageant, selon son directeur Florian Sacreste. Il a mis en place un protocole sanitaire contre le Covid-19 qui doit être respecté par ses employés et par les visiteurs.

Le port du masque est obligatoire dans les attractions où la distanciation physique est impossible.
Le port du masque est obligatoire dans les attractions où la distanciation physique est impossible. © Radio France - Clémentine Sabrié

Pas facile de garder son masque sur le Cyclone , une attraction de Papéa, à Yvré-l'Eveque, qui monte à plus de 30 mètres de haut en tourbillonnant, avant de redescendre à toute vitesse. "J'ai dû le remettre plusieurs fois parce qu'il tombait", reconnaît Romane, un Mancelle de 11 ans. "C'est un peu gênant." Mais ça fait partie du protocole sanitaire mis en place par le directeur de Papéa, Florian Sacreste, et son équipe. Le port du masque n'est obligatoire que dans un tiers des attractions. "C'est dans les manèges où la distanciation physique n'est pas possible", explique Florian Sacreste. "Par exemple, pour le pédalo on est au milieu du lac en famille, le port du masque ne sert à rien. Dans le train de la mine, on peut se retrouver assez proche d'une autre personne, donc là le port du masque est nécessaire." 

Papéa a fait valider son protocole sanitaire par la préfecture la semaine dernière. Dès l'entrée, les visiteurs trouvent des panneaux pour rappeler les consignes et un stand de vente de masques et de flacons de gel hydroalcoolique. Dans le parc, sont disposés 65 point de distribution de gel hydroalcoolique. 

A l'entrée du parc, une boutique a été transformée en point sanitaire. Les masques y sont vendus à 70 centimes l'unité. Les flacons de gel hydroalcoolique à trois euros.
A l'entrée du parc, une boutique a été transformée en point sanitaire. Les masques y sont vendus à 70 centimes l'unité. Les flacons de gel hydroalcoolique à trois euros. © Radio France - Clémentine Sabrié

"Quand on est arrivés, une responsable a dit qu'il pouvait y avoir des contrôles pour vérifier que tout le monde se lave bien les mains avec le gel, donc c'est bien respecté", observe Maxime, un sapeur pompier de 18 ans.

De l'eau ozonée pour désinfecter les manèges

Dans les manèges, les visiteurs posent leurs mains partout, ils rient, ils crient parfois. Alors pour éviter la contamination au Covid-19, les responsables des attractions pulvérisent de l'eau ozonée dessus toutes les deux heures. "C'est inoffensif pour l'humain et ça tue le virus", explique le directeur Florian Sacreste. En voyant les employés désinfecter, Jessica s'est sentie rassurée. Cette Mancelle est venue avec son fils et sa nièce pour la réouverture du parc. Elle est venue notamment pour "soutenir l'économie locale".

Clara Champion, 21 ans, travaille à Papéa pour la troisième saison consécutive. Elle doit rappeler à l'ordre les visiteurs qui ne se lavent pas les mains avant et après chaque manège. Elle-même se les lave entre chaque manège lancé.

Les nouveautés : des montgolfières et une grande aire de jeux

Cette année, Clara Champion est en charge de la nouvelle attraction : les montgolfières. Un manège paisible et familial avec des nacelles qui montent doucement jusqu'à douze mètres de haut. Autre nouveauté : une aire de jeux de plus de 1.000 m².

Florian Sacreste devant son nouveau manège : les montgolfières, le 26 juin 2020.
Florian Sacreste devant son nouveau manège : les montgolfières, le 26 juin 2020. © Radio France - Clémentine Sabrié

Pour cette première journée, Papéa a accueilli 600 visiteurs. Un samedi de fin juin, dans des conditions normales, Florian Sacreste estime qu'il aurait eu environ 1.400 entrées. Impossible de savoir si cette baisse est due au coronavirus ou au mauvais temps, car il a plu par intermittence pendant toute la journée. A l'origine, le parc devait commencer sa saison le 11 avril. La réouverture a donc été décalée de plus de deux mois. Un délai qui a fait un trou dans le chiffre d'affaires de Papéa. "On a perdu au moins un quart de chiffre d'affaires, donc plus d'un million d'euros", détaille le directeur qui reste tout de même optimiste pour la suite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu