Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement - Polémique autour de certains masques distribués par Limoges Métropole

-
Par , France Bleu Limousin

Certains masques distribués sur l'Agglomération de Limoges auraient-ils un problème de fiabilité ? Le Conseiller municipal et communautaire Vincent Gérard pointe du doigt la qualité de ces équipements distribués gratuitement aux habitants de la Communauté Urbaine, qui se défend.

Un exemplaire des masques distribués sur l'Agglomération de Limoges
Un exemplaire des masques distribués sur l'Agglomération de Limoges © Radio France - Françoise Pain

Certains masques distribués sur l'Agglomération de Limoges auraient-ils un problème de fiabilité ? Le Conseiller municipal et communautaire, Vincent Gérard, candidat divers droite aux Municipales de mars dernier et ancien responsable du Rassemblement National en Haute-Vienne, pointe du doigt la qualité de certains des équipements distribués gratuitement aux habitants de l'Agglomération. Ils seraient, selon lui, inefficaces, voire non-conformes. "Ce qui est grave, c'est que _ces masques n'ont pas été présentés à la Direction Générale de l'Armement_, ils n'ont donc aucun agrément, c'est donc tout à fait scandaleux de les distribuer à la population" explique Vincent Gérard à France Bleu Limousin. 

Masque Limoges Métrople
Masque Limoges Métrople © Radio France - Françoise Pain

La Direction générale de l’armement (DGA) a en effet été mise à contribution pour établir un cahier des charges notamment pour évaluer la filtration des masques. Sur son site internet, la DGA indique "pour autant ne pas être compétente pour recommander l’utilisation des nouveaux masques".

600.000 euros d'argent public

"J'entends dire, mieux vaut ça que rien" poursuit Vincent Gérard, "mais non franchement, il vaut mieux rien que ça" dit-il, "sachant que le "ça", c'est 600.000 euros d'argent public".

Faux, répond Guillaume Guérin, le Premier Vice-président de la Communauté Urbaine et Premier Adjoint au Maire de Limoges. D'abord sur le coût des masques mis en cause. "Ce masque, c'est 40.000 unités sur les 200.000 commandés, les 600.000 euros d'argent public correspondent à l'ensemble de la commande" rectifie-t-il. Quant à la qualité du produit, c'est un faux-procès, estime Guillaume Guérin. "Sur les premiers tests de l'Institut Français du Textile et de l'habillement, l'ifth, le masque a répondu positivement à ces tests-là, et d'autres tests sont en cours à la DGA", précise Guillaume Guérin qui insiste par ailleurs sur le "choix politique d'anticiper et de fournir un masque à la population" pour le début du confinement, alors que "nous n'y étions pas obligés".

"C'est un masque alternatif, durable, stérilisé à l'ozone, lavable à 60 degrés, portable à plusieurs reprises" indique Guillaume Guérin, et "jamais le Maire de Limoges ni les autres Maires de l'Agglo n'ont expliqué que ce masque avait les mêmes normes sanitaires qu'un FFP2 ou qu'un masque chirurgical ! C'est un masque alternatif", conclut-il, évoquant une "basse polémique politicienne". 

La seule chose qui semble mettre tout le monde à peu près d'accord, y compris nombre de limougeauds destinataires de ces protections, c'est que ces masques... ne sont pas très beaux ! En même temps, ils ne sont vraiment pas fait pour cela...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu