Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Déconfinement : pour pouvoir rouvrir, les clubs de judo drômois doivent se réinventer

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La pratique du sport en club pourra reprendre à partir du 11 mai, avec des règles très strictes. Les sportifs devront s'entraîner en extérieur, sans partenaire et en gardant leurs distances. Dans la Drôme, les clubs de judo doivent donc s'adapter.

Image d'illustration. Championnat de France féminin de judo
Image d'illustration. Championnat de France féminin de judo © Maxppp - Florian LAUNETTE

Roxana Maracineanu, la ministre des sports l'a confirmé ce samedi sur franceinfo :  à partir du 11 mai "la pratique du sport en club pourra se faire en accueillant 10 personnes en extérieur". Les sportifs devront s'entraîner sans partenaire et en gardant leurs distances. "Toutes les associations y compris celles de judo et de sports collectifs pourront proposer des activités avec une distanciation respectée", a précisé la ministre. 

A Romans-sur-Isère, pour rouvrir ses portes, le Dojo romanais doit donc s'adapter. Ces nouvelles règles ne sont pas simples à appliquer pour le plus gros club de judo de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Ce sport de contact est difficilement compatible avec la distanciation sociale. "La reprise du combat, ça démange tous les ados, ils ont l'habitude de pratiquer cinq fois par semaine... Ils sont très impatients", glisse Patrice Léger, entraîneur au Dojo romanais. 

Impossible pour l'heure de reprendre les entraînements classiques, les judokas vont devoir se contenter d'une remise en forme. "On va proposer du renforcement musculaire et des exercices à réaliser sans partenaire pour pratiquer la gestuelle, revoir les bases du judo", poursuit Patrice Léger. Pour accueillir ses licenciés à partir du 11 mai, le club est parti à la recherche de lieux en extérieur, puisque les entraînements en salle sont interdits. Le Dojo romanais espère pouvoir reprendre une activité classique cet été, si le gouvernement l'y autorise.

A Porte-les-Valence, les cours ne reprendront pas avant le 2 juin. "En attendant, des activités à faire chez soi sont proposées sur nos réseaux sociaux, cela nous semble plus prudent d'attendre encore quelques semaines avant de reprendre", précise Annie Salvador, la présidente du club.

En ce qui concerne la reprise des compétitions, le comité Drôme-Ardèche de Judo n'a guère de doute : il faudra attendre l'automne.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu