Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Déconfinement : réouverture des crèches et des écoles pour une partie des enfants à Paris le 11 mai

Par

Réouverture des crèches et des écoles dans la capitale, reprise des transports en commun... Comment s'organise la ville de Paris ? Quelles sont ses recommandations ? Réponses d'Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris
Emmanuel Grégoire, premier adjoint d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris © Maxppp - Vincent Isore

La mairie de Paris se prépare à rouvrir ses crèches et ses écoles, mais attend impatiemment de connaître les conditions précises de réouverture fixées par le gouvernement. "il faudra qu’on le sache sans tarder, car plus on s'approche de la date, et plus ce sera compliqué à mettre en place" dit Emmanuel Grégoire ce mercredi matin sur France Bleu Paris. La rentrée sera progressive prévient le premier adjoint à la mairie de Paris : "on ne pourra pas mettre tous les enfants à l’école le 11 mai". Les modalités seront précisées "dans les jours qui viennent".

Publicité
Logo France Bleu

Quels sont les enfants qui retourneront à l’école en premier ?

Le choix se fera selon deux critères explique Emmanuel Grégoire :

  • Les enfants dont les parents sont contraints d’aller travailler. Comme c’est déjà le cas aujourd’hui.
  • les enfants en décrochage scolaire, dont les enseignants par exemple n’ont pas de nouvelles. Ce sera à l’éducation nationale de faire cette sélection.

Retour en crèche : des groupes de 10 enfants maximum 

Les conditions fixées par le gouvernement restreignent les capacités d’accueil "d’à peu près 2/3". Les directeurs de crèche vont contacter les parents pour savoir si ces derniers peuvent garder leur enfant ou non à leur domicile. Cela nécessite un "travail immense pour organiser tout cela" ajoute l’invité de France Bleu Paris.

Eviter de prendre les transports en commun

Le respect de la distanciation sociale sera un véritable casse-tête dans les transports en commun à partir du 11 mai. Et pour Emmanuel Grégoire, les usagers doivent prendre conscience "qu’en ne respectant pas la distanciation sociale, ils se mettent en danger".

il n’est pas interdit de compter sur l’intelligence collective

Il va falloir être plus patient dans les transports et compter sur la discipline collective, dit, optimiste, le premier adjoint d’Anne Hidalgo : "il y aura un phénomène de régulation sociale". "Et il n’est pas interdit de compter sur l’intelligence collective". Il évoque le recours aux mobilités alternatives et encourage les entreprises à maintenir le télétravail et à proposer des horaires décalés, avant de conclure : "On va essayer de trouver des solutions collectives, ça va être lent. Il va falloir être patient. Mais on va y arriver".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu