Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : réouvrir les plans d’eau de La Flèche, Arnage et Sillé-le-Guillaume n’est «pas si simple"

-
Par , France Bleu Maine

Lundi 11 mai pour le déconfinement, il sera à nouveau possible d’accéder aux espaces naturels. Mais les plans d’eau sarthois à La Flèche, Arnage et Sillé-le-Guillaume ne vont pas rouvrir tout de suite préviennent les maires des communes.

La plage du lac de la Monnerie
La plage du lac de la Monnerie © Radio France - Matthieu Rouault

Pas question encore de faire un plongeon à la Gémerie, à Arnage, à la Monnerie, à La Flèche et à Sillé-le-Guillaume. Malgré le déconfinement lundi 11 mai et l'autorisation de réouvrir les parcs et jardins, les maires sarthois qui comptent une plan d'eau sur leur commune restent très prudents. "S’il faut qu’on barricade la plage pour pas que les gens aillent dessus, on va jamais réussir à maîtriser la situation » s’inquiète le maire de Sillé, Gérard Galpin. « Rouvrir les activités nautiques, ça me parait un peu tôt » abonde le maire d’Arnage, Thierry Cozic qui estime, comme la future maire de La Flèche Nadine Grelet-Certenais, qu’une promenade en famille sur le site est « tolérable » à condition de respecter les gestes barrières contre le coronavirus. Les trois élus attendent des précisions de la Préfecture de la Sarthe. Dans une conférence, vendredi 8 mai, le préfet des Pays de Loire indiquait avoir reçu 4 demandes de dérogation de maires du littoral. Il attendait un décret découlant de la prolongation de la loi d’urgence sanitaire pour se prononcer sur la réouverture des plages de ses communes.  

Qui pour contrôler l’affluence sur les trois sites ?

"J'accorderai des dérogations à condition qu'un certain nombre de prescriptions soit respecté comme pour les marchés a précisé le préfet de région Claude d’Harcourt. Les maires doivent présenter des dossiers solides. Il ne faut pas se précipiter car cela pourrait avoir un impact catastrophique". Cela concerne par exemple la fermeture des aires de jeux, un sens d'entrée et de sortie, la mobilisation de la police municipale etc. 

« Comment on fait pour empêcher des gens d’aller sur une aire de jeux, ça me paraît impossible » commente le maire de Sillé-le-Guillaume.

S’il faut limiter l’affluence à 500 personnes par exemple. Imaginons qu’un weekend il fasse très beau, Sillé-Plage c’est plusieurs milliers de personnes ! Qui va contrôler ? Ce sont ses questions auxquelles on attend des réponses concrètes de la Préfecture 

La reprise des activités nautiques sera étudiée après le 2 juin

De toute façon, pour le maire d’Arnage, la réouverture des activités nautiques n’est « _pas la priorité. La phase qui s’ouvre est une phase transitoire qui va permettre de savoir commennt on vit avec le coronavirus (...). Mais je me dis qu’_il n’y a pas de raison d’interdire la promenade autour du lac, en respectant la distanciation sociale et en utilisant pas les appareils de musculation et les jeux. C’est plutôt la demande que je fais auprès du préfet » explique Thierry Cozic, qui veut d’abord se concentrer sur le retour des enfants de sa commune à l’école. Une position que partage Nadine Grelet-Certenais, la future maire de La Flèche. « La Monnerie va rouvrir mais ça ne veut pas dire qu’on peut faire n’importe quoi. On appelle à la vigilance et au respect des mesures barrières. On ne peut pas se réunir à plus de 10 personnes. Et la plage restera fermée ainsi que les jeux publics. Ils offrent des points de contact trop important, on ne peut pas gérer leur désinfection».  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess