Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Déconfinement : s'aérer en forêt tout en respectant les gestes barrières

-
Par , France Bleu Paris

Les espaces naturels devraient accueillir de nombreux promeneurs dès le 11 mai. Un déconfinement qui va pousser certains vers les forêts, mais qui ne doit pas faire oublier les gestes barrières même dans les bois. Le maire de Fontainebleau rappelle les consignes aux visiteurs.

Dès le 11 mai, les forêt vont rouvrir
Dès le 11 mai, les forêt vont rouvrir © Maxppp - Vincent Isore

Dès ce lundi 11 mai, les balades en forêt sont à nouveau possibles. Un déconfinement qui signe le retour à la nature pour certains, mais qui ne peut pas être fait sans respecter les consignes sanitaires. Frédéric Valletoux, le maire de Fontainebleau, en Seine-et-Marne, déclare ce samedi sur franceinfo qu'il "y aura des vérifications qui seront faites au moins dans les parkings" de la forêt de Fontainebleau.

Gestes barrières et distanciation sociale même en plein air

Les règles sanitaires sont les mêmes en forêt rappelle l'élu. "On aura une vigilance à ce qu'il n'y ait pas de groupes qui se forment, en tout cas, s'il y a des groupes, ils doivent être inférieurs à 10 personnes. On assurera le respect des mêmes mesures de distanciation comme en milieu urbain". L'espace n'est pas un problème pour assurer la distanciation dans la forêt de Fontainebleau. "C'est une fois et demie la superficie de Paris, donc on a plus de chance de s'y promener, même en s'écartant de deux ou trois mètres chacun, sans aucun problème de croiser des foules".

Une question de bon sens 

Avec une telle superficie à couvrir, les forces de l'ordre ne pourront pas courir derrière chaque promeneur. "Je pense qu'à un moment, c'est le bon sens et puis c'est la santé de chacun qui prime et l'esprit de responsabilité entre les parties. Je pense qu'il y aura des contrôles par l'Office national des forêts, par les polices nationales et municipales et éventuellement à l'entrée des parkings. Pas tellement pour contrôler, mais peut-être pour rappeler aussi qu'il faut, même en milieu naturel, être vigilant", explique Frédéric Valletoux.

Et pour ceux qui veulent en profiter pour suer en extérieur, l'édile a aussi des recommandations. "Veiller aussi, lorsqu'on pratique des activités sportives, à ne pas pousser trop loin parce qu'on a été sevré de sport pendant deux mois et reprendre doucement. Je pense qu'en ce moment, pompiers et policiers ont autre chose à faire que d'aller chercher des personnes qui se seraient foulé la cheville au cœur du massif, où souvent, on est obligé de déployer des moyens compliqués pour aller chercher des gens".

Protéger les animaux

Si le début de semaine s'annonce assez calme en forêt de Fontainebleau, le premier week-end du déconfinement risque d'attirer son lot de visiteurs. Au-delà des consignes sanitaires liées à l'épidémie, le maire précise qu'il faut aussi respecter les animaux. "C'est un immense réservoir de biodiversité, une réserve animale importante. On est dans une période qui n'est pas neutre pour la vie animale, puisque c'est la période de reproduction. Et donc, il faut aussi veiller à rester sur les sentiers et rester sur les chemins, les routes, ne pas s'éloigner pour ne pas déranger cette vie animale. Donc, être vigilant, être prudent, mais par contre profiter du grand air et d'un bol d'oxygène".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu