Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : "Toutes les règles sanitaires sont appliquées" d'après le directeur académique de Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

C'est jour de rentrée en Vaucluse. Seules deux communes du département ne rouvriront pas leurs classes avant septembre. D'ici la fin du mois, un tiers des écoliers reprendront le chemin de l'école. Le directeur académique, Christian Patoz, veut rassurer parents et enseignants.

Christian Patoz, directeur académique de vaucluse
Christian Patoz, directeur académique de vaucluse © Radio France - Aurélie Lagain

Une partie des écoliers vauclusiens retrouvent le chemin de l'école, ce mardi 12 mai. Invité France Bleu Vaucluse matin, Christian Patoz, le directeur académique donne le détail de cette rentrée toute particulière. Dans un premier temps, 298 écoles rouvrent. Une soixantaine suivront entre jeudi et le 25 mai. Seules deux écoles ne rouvriront pas, sur décision des maires, à Saint-Christol et Velleron. "Je ne partage pas ce choix mais c'est le maire qui décide en dernier lieu", explique Christian Patoz. 

Un stock de masques pour deux semaines, pour l'instant 

Pour ce qui est des élèves, 4.000 écoliers sont de retour à l'école ce mardi matin. On en comptera 4.000 de plus jeudi, puis 4.000 autres vendredi pour atteindre le nombre de 16.000 le 25 mai. Cela représente un tiers des effectifs inscrits à la rentrée dernière, en septembre. Toutes les écoles sont dotées en masques, d'après le directeur académique, après quelques difficultés de livraison. Elles arriveront "en cascade, ce qui nous permettra de tenir deux semaines et nous en attendons une nouvelle à la fin de cette semaine"

En Vaucluse, le SNUIPP, syndicat enseignant et la FCPE, fédération de parents d'élève dénoncent le manque de préparation. "Nous avons travaillé dans des délais réduits, reconnaît le DASEN, en collaboration avec les maires et les sous-préfets. Toutes les règles sanitaires pourront être appliquées". N'était-ce pas préférable de décaler la rentrée ? Non, répond Christian Patoz. "Les parents qui nous confient leurs enfants ont besoin de retourner au travail, un retard les aurait pénalisés. Ces huit semaines de confinement ont éloigné les enfants de l'école. Pour certains, le travail à la maison a été compliqué parce que les conditions n'étaient pas  réunies, rallonger d'une semaine ce n'était pas leur rendre service".

De nombreux enseignants s'inquiètent sur leur responsabilité, en cas de contamination d'un enfant. Christian Patoz explique que l'élève n'aura pas forcément contracté le virus à l'école. "Il n'y a aucune raison de penser que des poursuites pourraient être engagées", conclue-t-il.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess