Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Déconfinement : le bord de mer très fréquenté à Nice malgré la réglementation de la "plage dynamique"

-
Par , France Bleu Azur

Alors que seules la baignade, la promenade et les activités sportives sont autorisées sur les plages, celles de Nice restent très fréquentées, avec beaucoup de serviettes sur le sable. La police municipale organise des patrouilles sur le bord de mer pour sensibiliser les habitants.

Malgré la réglementation de la « plage dynamique », le bord de mer est encore très fréquenté à Nice.
Malgré la réglementation de la « plage dynamique », le bord de mer est encore très fréquenté à Nice. © Radio France - Bastien Munch

C'est une image marquante, moins de deux semaines après la fin du confinement. À Nice, sur la plage de la promenade des Anglais, des dizaines et des dizaines de personnes en train de bronzer sur leur serviette, mais tous espacés de plusieurs mètres. Certains se sèchent après s'être baigné, mais beaucoup sont juste venus profiter du soleil. 

Or, depuis le 16 mai, c'est le concept de "plage dynamique" qui prévaut. Autrement dit : interdiction de prendre un bain de soleil ou de pique-niquer, il faut impérativement marcher, se baigner ou faire du sport.

Certains ne connaissent pas encore la nouvelle réglementation, d'autres ont simplement suivi le mouvement. "On a vu du monde donc on s'est dit que c'était possible, avoue Léa, qui s'est installée sous un parasol avec une amie. Et puis on n'a pas l'impression d'être proche des autres". C'est aussi ce que pense Michel, en maillot de bain, qui ne comprend pas cette réglementation. "Ça va obliger tout le monde à monter sur la promenade piétonne. Ils seront agglutinés au-dessus, et ce sera autorisé. Alors que sur la plage, on peut être écartés de plusieurs mètres."

Presque aucune verbalisation pour l'instant

Mais Michel doit aussitôt se rhabiller. Une patrouille de la police municipale fait le tour de la plage pour sensibiliser à la nouvelle réglementation. "L'objectif aujourd'hui, ce n'est pas la verbalisation, on est vraiment sur de la prévention, explique Jean-Marc, chef de service à la police municipale de Nice. On fait juste comprendre aux gens qu'ils doivent partir s'ils sont statiques sur le sable, et généralement ils le comprennent très bien."

Ainsi, depuis le début des contrôles, quasiment aucune verbalisation n'a été prononcée. Le chef de service de la police n'exclut en revanche pas d'y avoir recours si les attroupements se multiplient ces prochains jours. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu