Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : une prime vélo, oui, mais pas sans sécurité estime Château'roule

-
Par , France Bleu Berry

Eviter un retour massif des Français dans les transports en commun, ou un recours massif à la voiture : c'est l'objectif du gouvernement qui annonce, pour le déconfinement, une prime de 50 euros pour faire réparer son vieux vélo qui dort au garage

Le gouvernement veut offrir 50 euros à qui voudrait faire réparer son vélo
Le gouvernement veut offrir 50 euros à qui voudrait faire réparer son vélo © Radio France - Thierry Colin

A l'approche du déconfinement, le gouvernement veut éviter qu'il y ait trop de monde dans les transports en commun ou un recours massif à la voiture personnelle. La solution ? Encourager les trajets "verts" : la marche, ou le vélo. En ce sens, 50 euros seront offerts pour faire réparer son vieux vélo qui dort au garage ou à la cave. 

Pas sans garantie

L'idée du gouvernement est louable pour Eric Domange Abeau, de l'association Château'Roule,mais pas suffisante : il faut assurer la sécurité des voieries. 

"Si un vélo endommagé c'était le seul frein à l'usage du vélo ça se saurait. Déjà, il faudrait déjà en avoir un. Et puis, les études le montrent, ce qui empêche l'usage du vélo pour se déplacer : c'est bien la sécurité sur la route. Il faut que les agglomérations assurent des parcours sans danger aux habitants." 

Il faut aussi que cette prime soit garantie à tous : "avant, la prime vélo dépendait du bon vouloir des employeurs pour les trajets domicile-travail en vélo... là ce n'est pas pareil, il faut que ce soit global et que tout le monde puisse toucher cette prime." continue-t-il.

Après le déconfinement, place aux piétons et aux vélos? Le gouvernement promet de débloquer 20 millions d’euros pour les “vélotaffeurs” et aider villes et départements qui préparent des pistes cyclables et des zones piétonnes provisoires.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess