Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Découverte d'amiante sur le viaduc de la Ricamarie : l'inquiétude des riverains

vendredi 1 septembre 2017 à 18:39 Par Martin Cotta, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le chantier de rénovation du viaduc de la Ricamarie prend du retard. La réparation des tabliers dans le sens Saint-Étienne / Le Puy terminera à la fin décembre au lieu de novembre. En cause : la découverte de plusieurs canalisations amiantées. Les riverains sont inquiets.

De la poussière blanche est tombée sur le potager de Claude. Y'avait-il de l'amiante ?
De la poussière blanche est tombée sur le potager de Claude. Y'avait-il de l'amiante ? © Radio France - Martin Cotta

La Ricamarie, France

C'est une découverte dont se serait bien passée la société Eiffage, qui mène depuis plusieurs mois le chantier de rénovation du viaduc de la Ricamarie. En début d'année, des ouvriers ont retrouvée plusieurs canalisations amiantées, enrobées dans du goudron au sommet du viaduc, à 30 mètres de hauteur. Les tuyaux, contenant ce matériau toxique, ont été retirés au mois d'avril.

"Me cachent-ils la vérité ? Je ne sais pas"

Cette opération imprévue entraîne aujourd'hui un retard de plusieurs semaines sur le chantier. La réparation des tabliers dans le sens Saint-Étienne / Le Puy terminera à la fin décembre au lieu de novembre. Mais la seule présence d'amiante sur le viaduc interroge les riverains comme Sylvie, inquiète des éventuels résidus. Cette dame habite juste en dessous du viaduc. "Quel est l'impact sur notre santé ? Quand c'était [l'amiante, ndlr] à l'intérieur, à la limite on ne savait pas. Mais avec la destruction, est-ce qu'il n'y aurait pas des particules qui ont volé ? Moi personnellement j'ai toujours un chat dans la gorge, mais est-ce que c'est cela ? Je n'en sais rien" déclare Sylvie.

"Quel est l'impact sur notre santé ? (...) Moi personnellement j'ai toujours un chat dans la gorge" - Sylvie une riveraine

Au pied d'une des piles du viaduc, il y a le potager de Claude. Potager qu'ont visité des employés d'Eiffage, la société directrice des travaux. "Je leur ai fait voir mes légumes et je leur ai demandé ce que c'était comme poussières. Ils m'ont répondu que c'était de la poussière de ciment. Y'a-t-il de l'amiante dedans ? Je ne peux pas vous le dire. Me cachent-ils la vérité ? Je ne sais pas" explique cet habitant.

Certains habitants vivent au pied du viaduc ramassent de la poussière.  - Radio France
Certains habitants vivent au pied du viaduc ramassent de la poussière. © Radio France - Martin Cotta

Autour du viaduc les questions sont nombreuses et chez certains riverains, il y a parfois de la résignation. À l'image de Michelle. "Vous savez moi j'ai eu deux cancers et je suis encore là. Que ce soit l'amiante, que ce soit ce qu'on mange ou la pollution, que faire de toute façon ?" s'interroge la dame. Question posée par Pierre également. Le viaduc est juste en face de chez lui. "Cela fait 11 ans que l'on habite ici. De l'amiante il y en a là, il y en a dans la maison et dans celles autour. Ça c'est que l'on sait mais on ne nous a pas tout dit. Il faut faire avec" déclare le père de famille. Et il faudra faire avec l'année prochaine encore lors de la réfection des tabliers du viaduc dans le sens Le Puy / Saint-Étienne.

"Tout a été retiré avec confinement de zone, équipe spécialisée et mise en décharge particulière" explique la Dir Centre-Est

Pierre de La Clos, responsable du pôle ouvrage d'art à la Dir Centre-Est, affirme que l'extraction des canalisations a été parfaitement éxecutée, en respectant les procédures. "Tout a été retiré avec confinement de zone, équipes spécialisée et mise en décharge particulière. Lorsque l'on réalise des opérations de désamiantage il faut éviter toute co-activité pour éviter de nuire à la santé des ouvriers, et les usagers et de laisser des poussières d'amiante voler dans l'air" explique le technicien. Dans les prochains jours, le maire de la Ricamarie Marc Faure doit visiter le chantier. L'occasion peut-être pour l'élu d'avoir des réponses ou non sur des éventuels restes d'amiante autour du viaduc.

Pierre de La Clos, responsable du pôle ouvrage d'art à la Dir Centre-Est