Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

PHOTOS - Découvrez le futur cimetière de la métropole de Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

La création d'un cimetière métropolitain à Montpellier est devenue indispensable. L'extension du cimetière Saint-Étienne à Grammont est en cours. Au final, il comptera 12.000 places sur 13,5 hectares et disposera de carrés confessionnels, notamment musulmans qui sont quasi-inexistants aujourd'hui.

L'extension du cimetière St Etienne à Grammont s'étendra sur 13,5 ha et comptera 1.200 places
L'extension du cimetière St Etienne à Grammont s'étendra sur 13,5 ha et comptera 1.200 places - Montpellier Méditerranée Métropole

Montpellier, France

L'extension du cimetière Saint-Étienne à Montpellier a été conçue comme un parc paysager : 13,5 hectares entre les coteaux et le Pic Saint-Loup, sur lesquels seront plantés 1.300 arbres, et pas seulement des conifères vert foncé. "Ce qu'on a essayé de faire c'est de mettre des essences qui fleurissent toute l'année donc c'est un cimetière qui changera de couleur tous les mois", se félicite Jean Planès, l'architecte. Mais le nouveau cimetière de Grammont sera bien sûr un lieu propice au recueillement, agréable et apaisant, d'une capacité de 12.000 places.

Compte tenu de l’évolution démographique particulièrement dynamique autour de Montpellier, les cimetières existants sont saturés aujourd'hui dans la métropole. Demain, il sera possible donc de répondre aux besoins de toute la population métropolitaine et même d’anticiper les besoins à venir.

Des carrés confessionnels quasi-inexistants dans la métropole

Ce cimetière comblera un autre manque : il répondra à la demande des juifs et surtout des musulmans. Ces derniers souhaitent être inhumés sous terre et seuls. Délicat quand on sait le manque de places dans les cimetières. Selon Philippe Saurel, le président de la métropole, "pour se faire enterrer, souvent, ils doivent rejoindre leur pays d'origine ou se battre sans arrêt pour trouver une place dans une autre commune. On ne peut pas demander à une personne qui a choisi la France d'aller se faire enterrer chez elle, outre-frontière, parce que c'est pas digne de la République, tout simplement."

"Dans la métropole nous recevons entre 7.000 et 8.000 nouvelles personnes chaque année et les décès, c'est comme les naissances ou les unions, ils sont en croissance en fonction de la population. Aujourd'hui nous ne pouvons pas répondre à l'intégralité des demandes et nous le faisons en gardant dans notre esprit l'état sociologique et culturel de la population pour mieux répondre à la demande."- Philippe Saurel

Sur les 12.000 places, 11.000 seront réservées aux caveaux classiques. 500 aux columbariums, niches dans lesquelles sont déposées les urnes contenant les cendres des défunts et 500 autres places réservées aux cavurnes. "Ce sont des mini-tombes qui permettent d'enterrer des urnes. C'est un tarif adapté avec une taille adaptée qui correspondent à une volonté de nos concitoyens. Aujourd'hui ils veulent être incinérés mais revenir à la terre et pas forcément être dispersés dans un Jardin du souvenir. Et puis c'est aussi pour les familles, avec une cavurne, ils ont un endroit où ils peuvent se recueillir, comme devant un caveau classique." 

Près de 30.000 places dans les cimetières à Montpellier

Deux jardins du souvenir et un ossuaire sont également prévus, ainsi qu'une grande terrasse panoramique sur le toit de la conciergerie. Le cimetière ouvrira en trois temps. Fin de la première phase prévue en décembre 2021. Le tout sera terminé dans 10 ans et aura coûté 44,5 millions d'euros. 

L"'endroit où sera créé le futur cimetière de Grammont  - Radio France
L"'endroit où sera créé le futur cimetière de Grammont © Radio France - Salah Hamdaoui
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu