Société

Décrochage scolaire : une évaluation des élèves en début de CE2

Par Julie Guesdon, France Bleu lundi 16 mars 2015 à 11:02

Une école primaire (illustration)
Une école primaire (illustration) © Maxppp

La ministre de l'Éducation Najat Vallaud-Belkacem a annoncé ce lundi des mesures pour lutter contre le décrochage à l'école. Pour notamment estimer le niveau en lecture des petits Français, les écoliers seront évalués dès leur entrée en CE2. Une mesure qui sera mise en application dès la rentrée 2015.

Comment lutter contre le décrochage à l'école ? La ministre de l'Éducation a annoncé ce lundi la mise en place d'une évaluation des élèves du primaire dès l'entrée en CE2. Pour que les enseignants puissent "adapter dans chaque classe l'apprentissage ", Najat Vallaud-Belkacem va demander aux écoles de réaliser, dès la rentrée prochaine, une évaluation en français des 850.000 élèves du CE2.

"Les résultats en lecture et écriture ne sont pas bons"

"Les résultats des petits français en lecture, en écriture [...] ne sont pas bons" et ils "n'ont cessé de se dégrader ces dernières années" , a estimé sur RTL la ministre de l'Education nationale.* "Un enfant qui ne maîtrise pas le français, qui n'arrive pas à exprimer ses idées, passera plus vraisemblablement par la violence ou par le rejet des autres que par la parole"* , a déclaré Najat Vallaud-Belkacem.

Pour y remédier, l'évaluation aura lieu "quinze jours après la rentrée [...] sous forme d'un QCM" (questions à choix multiples). Au moyen de cette évaluation, les enseignants pourront "adapter dans chaque classe l'apprentissage des enfants et ne pas laisser les décrochages scolaires se faire" , a-t-elle ajouté. Il ne s'agit en revanche pas d'un "examen" et les résultats de ces évaluations ne seront pas communiqués au niveau national.

Mais le français n'est pas le seul point d'inquiétude. Une évaluation similaire du niveau en mathématiques sera également mise en place, mais pas dès la rentrée prochaine.