Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Décrochons Macron" : un nouveau portrait du président de la République décroché dans le Gers.

-
Par , France Bleu Occitanie

Neuf militants gersois ont décroché ce mercredi matin le portrait d'Emmanuel Macron à Lasseran. C'est la 134ème action de ce type menée en France. Au même moment, trois militants d'ANV-Cop 21 devaient être jugés à Toulouse pour leur geste en juillet dernier. Procès reporté.

Les portraits présidentiels sont remplacés par ce type d'image.
Les portraits présidentiels sont remplacés par ce type d'image. © Radio France - Stéphanie Mora

Lasseran, France

C'est un geste de soutien. Ce mercredi matin neuf militants du collectif écologiste Action Non Violente Cop 21 se sont rendus en mairie de Lasseran au sud d'Auch pour décrocher le portrait d'Emmanuel Macron. Le maire de la commune n'a pas opposé de résistance. Les militants gersois ont remplacé le portrait officiel par une image où l'on voit la silhouette du chef de l'Etat et qui l'interroge sur sa politique pour préserver le climat.

"Décrochons Macron"

Ce mouvement de désobéissance civile a été lancé par l'association Action Non Violente-Cop 21 il y a quelques mois lorsque le gouvernement a commencé, selon elle, à repousser ses engagements pour limiter le réchauffement climatique. Les membres de l'association décrochent le cadre pour "laisser le vide, comme le vide la politique écologiste du gouvernement" disent-ils. Les militants promettent qu'ils rendront les portraits quand ce dernier mènera une politique adéquate pour sauver la planète.

Un procès reporté au 12 mai à Toulouse 

134 portraits ont déjà été décrochés en France mais revers de la médaille : la plupart des auteurs finissent devant le tribunal. Onze procès ont déjà eu lieu et le douzième devait se tenir mercredi matin à Toulouse. Faute de temps pour les débats, le tribunal correctionnel a reporté l'audience au 12 mai prochain. Trois jeunes haut-garonnais sont poursuivis pour avoir décroché le portrait du président le 19 juillet dernier à Mérenvielle, à l'ouest de Toulouse. Cette fois-ci, ils n'ont pas emporté le cadre mais les deux décrocheurs et une de leur soutien ont passé 24h en garde à vue et seront jugés pour "soustraction frauduleuse de portrait présidentiel". Ils risquent 75 000€ et 5 ans de prison. Tous dénoncent une "procédure disproportionnée" et estiment que c'est le gouvernement qui est hors la loi "en ne remplissant pas sa mission de protection de la population et du vivant". 

Les trois militants "décrocheurs" risquent jusqu'à 75 000€ d'amende et 5 ans de prison. - Radio France
Les trois militants "décrocheurs" risquent jusqu'à 75 000€ d'amende et 5 ans de prison. © Radio France - Stéphanie Mora

Virgile, Alice et Clarisse espèrent être relaxés comme leurs collègues à Lyon il y a quelques semaines. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu