Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

DÉCRYPTAGE | Les nouvelles "métropoles", c'est quoi ?

vendredi 2 janvier 2015 à 16:34 France Bleu

Vous en avez sûrement entendu parler, surtout si vous habitez dans une grande ville : depuis le 1er janvier, 12 "métropoles" ont fait leur apparition à Toulouse, Bordeaux, Lille, Montpellier ou encore Lyon, entre autres. Mais de quoi s'agit-il concrètement, et qu'est-ce que cela va changer ? Francebleu.fr vous aide à y voir plus clair.

A Lyon, la communauté urbaine du Grand Lyon est devenu Lyon Métropole
A Lyon, la communauté urbaine du Grand Lyon est devenu Lyon Métropole © MaxPPP

Une "métropole", c'est quoi ? 

Selon les définitions du dictionnaire, une métropole est une grande ville, souvent capitale d'une région ou ville la plus importante d'un domaine en particulier. Dans sa définition légale française, le sens est un peu différent, quoique l'objectif visé soit le même : créer une zone au rayonnement économique et politique digne d'une capitale .

La métropole est un ensemble de communes attenantes réunies autour d'une grande ville. Le territoire obtenu doit compter plus de 400.000 habitants et faire partie d'une aire urbaine (c'est-à-dire ville + banlieue + zone périuribaine) de plus de 650.000 habitants. Juridiquement, il s'agit de ce qu'on appelle un Etablissement public de coopération intercommunale (EPCI) : c'est donc, en quelque sorte, une méga-communauté de communes. 

Est-ce vraiment nouveau ?

Pas du tout. La métropole est un statut créé par une loi de 2010, pour proposer aux communes qui le souhaitent un niveau de coopération encore plus abouti que les communautés d'agglomération ou les communautés urbaines. Mais après cette loi, aucun EPCI déjà existant n'a voulu se changer en métropole , à une seule exception près : la métropole de Nice Côte d'Azur, créée le 31 décembre 2011.

Pour pallier ce manque d'entrain, le gouvernement a publié en 2013 un décret transformant automatiquement dix autres communautés urbaines ou communautés d'agglomération en métropoles : Lille, Bordeaux, Toulouse, Nantes, Strasbourg et Brest voient leur communauté urbaine changée en métropole ; pour Rouen, Montpellier, Grenoble et Rennes, c'est une communauté d'agglomération qui laisse sa place à la métropole. 

> LIRE AUSSI : les décryptages locaux à Bordeaux, Grenoble et Rouen

Les 14 métropoles françaises dès le 1er janvier 2015. - Aucun(e)
Les 14 métropoles françaises dès le 1er janvier 2015.

Qu'est-ce que ça change ?

Mis à part le nom, le principal changement concerne les compétences dont disposent les métropoles : dans les formules précédentes (communauté urbaine ou communauté d'agglo), toutes les communes se mettent d'accord sur le fait de céder la gestion de certains domaines à l'EPCI créé . La gestion des ordures ménagères par exemple, ou celle des transports en commun. 

Dans les métropoles, le principe est le même, mais l'accord signé engage aussi les conseils généraux : ceux-ci transfèrent aussi une partie de leurs compétences. L'action sociale, ou la gestion des routes départementales, par exemple, dépendent désormais de la métropole et non plus du conseil général, là où métropole il y a. Les régions, et même l'Etat, peuvent également, si des accords sont signés, transférer certaines compétences à ces métropoles. 

Concrètement, cela ne devrait donc pas changer grand chose au quotidien. Simplement, par exemple, lorsqu'un nouveau collège sera construit près de chez vous, il ne sera peut-être plus financé par le conseil général, mais par l'agglomération. 

Le cas particulier de Lyon

A Lyon, l'intégration a été encore plus loin : la métropole a hérité de toutes les compétences habituellement dévolues au conseil général. Toutes, sans exception . Résultat : la métropole de Lyon n'est pas un EPCI comme toutes les autres métropoles, mais une collectivité territoriale à part entière, qui a autant de pouvoir qu'un conseil général. 

De fait, Lyon Métropole est sorti de la zone de compétence du conseil général du Rhône. Autrement dit, le département du Rhône est désormais dans une situation unique en France : dans un même département cohabitent deux grandes collectivités territoriales :

Lyon Métropole, composée de Lyon et de 58 communes attenantesLe Nouveau Rhône, conseil général qui ne compte plus la métropole de Lyon dans sa zone. 

La scission du département du Rhône : la Métropole de Lyon et le Nouveau Rhône dès le 1er janvier 2015. - Aucun(e)
La scission du département du Rhône : la Métropole de Lyon et le Nouveau Rhône dès le 1er janvier 2015.

11 métropoles en France, et c'est tout ?

Non ! Le 1er janvier 2016, deux autres nouvelles métropoles vont être créées : celle d'Aix-Marseille-Provence, et celle du Grand Paris. La première, gigantesque, comptera 93 communes, et rassemblera 92,6% de la population des Bouches-du-Rhône . Quant à celle du Grand Paris, elle englobera Paris et l'ensemble des communes de la petite couronne, c'est-à-dire l'intégralité des départements des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne.