Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Défendre et promouvoir la langue provençale : le combat du Félibrige depuis 165 ans

-
Par , France Bleu Vaucluse

Bon anniversaire au Félibrige ! Le mouvement a vu le jour le 21 mai 1854 à Chateauneuf-de-Gadagne à l'initiative d'un groupe d'amis amoureux de la langue d'Oc. 165 ans plus tard, le mouvement et son combat perdurent : défendre et promouvoir les langues régionales chères à Frédéric Mistral.

Enseigner le provençal dès le plus jeune âge : une revendication des défenseurs de la langue de Mistral
Enseigner le provençal dès le plus jeune âge : une revendication des défenseurs de la langue de Mistral © Maxppp - .

Vaucluse, France

165 ans après sa naissance le 21 mai 1854 à Chateauneuf-de-Gadagne, le Félibrige poursuit sa route,  tracée par Frédéric Mistral et ses amis poètes : Joseph Roumanille, Théodore Aubanel, Jean Brunet, Paul Giéra, Anselme Mathieu et Alphonse Tavan. Le combat d'hier reste d'une grande actualité : défendre et promouvoir la culture et la langue d'Oc et ses nombreuses variantes, parmi lesquelles le provençal. 

La langue provençale est en danger 

Le mouvement est aujourd'hui bien structuré et à l'origine de nombreux événements tout au long de l'année : congrès annuel (Santo-Estello) ; élection d'une Reine ; publication d'une revue (la Revisto) et organisation de manifestations culturelles.  Le Félibrige intervient également sur la question de l'enseignement des langues régionales. "La langue provençale est en danger parce qu'on n'a plus les moyens de l'enseigner" regrette le chanteur Jean-Bernard Plantevin, l'un des majoraux du Félibrige (l'une des instances de direction du mouvement). En ligne de mire notamment, la dernière réforme du baccalauréat portée par le ministre de l'Education Nationale Jean-Michel Blanquer. Diminution des heures d'enseignement des langues régionales, redistribution des cours entre les établissements scolaires à la rentrée prochaine... un dossier brûlant et essentiel pour le Félibrige.  

Jean-Bernard Plantevin Majoral du Félibrige : "la langue provençale est en danger"

Jean-Bernard Plantevin : "la langue provençale a une vraie identité"

Qui était le félibre Théodore Aubanel ? Question difficile pour les élèves du Lycée Aubanel d'Avignon !

Jean-Bernard Plantevin Majoral du Félibrige  - Radio France
Jean-Bernard Plantevin Majoral du Félibrige © Radio France - Daniel Morin