Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Défilé macabre dans les rues de Caen pour alerter sur la souffrance animale

samedi 3 novembre 2018 à 20:25 Par Marcellin Robine, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Une vingtaine de militants de l'association pour la défense des animaux L214 a défilé samedi 3 novembre en fin d'après-midi dans le centre-ville de Caen pour montrer aux passants des vidéos violentes tournées dans des abattoirs. Une manifestation quelques jours après Halloween.

Les manifestants portaient des masques et des pancartes pour sensibiliser les passants
Les manifestants portaient des masques et des pancartes pour sensibiliser les passants © Radio France - Marcellin Robine

Caen, France

Masque de cochon ou de vache sur le visage, ordinateur ou pancarte dans les mains, les manifestants veulent montrer ce qui se fait de pire dans les abattoirs. En bande son, des cris d'égorgements. Pour Albrecht, il faut profiter d'Halloween pour sensibiliser la population. "Les Hommes utilisent Halloween pour se faire peur parce que normalement, nous ne sommes pas dans une situation de peur. Mais pour un animal d'élevage, la peur, c'est au quotidien."

Angélique distribue des tracts. La militante est très émue par les vidéos et les cris d'animaux mais veut échanger avec les passants. "Parfois, les personnes ne comprennent pas notre action, pensent qu'on veut qu'elles ne mangent plus de viande. Mais c'est faux, on veut juste leur faire comprendre qu'en diminuant leur consommation de viande, elles sauvent des vies."

Certains promeneurs tournent le dos aux manifestants, d'autres comme Bastien comprennent l'action du collectif. "C'est pacifiste, c'est mieux que ceux qui attaquent des boucheries." Le jeune homme confie même qu'il pourrait réduire sa consommation de viande. Une petite victoire pour L214.