Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Délinquance : où est-elle la plus forte en Ile-de-France ?

mardi 3 janvier 2017 à 16:58 Par Martine Bréson, France Bleu Paris

Cambriolages, trafic de stupéfiants, violence, vols de voitures, il y a des villes plus touchées que d'autres en Ile-de-France. Une étude de l'Observatoire de la délinquance analyse les infractions en 2015 dans à Paris et en petite couronne.

Délinquance
Délinquance © Maxppp - Philippe Turpin

Paris, Île-de-France, France

L'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) a publié une étude qui permet de savoir quels sont les quartiers de Paris et les villes de la petite couronne les plus touchés par la délinquance en 2015. Elle indique aussi, suivant les communes, quel type de délinquance il faut redouter.

En 2015, il y a eu 559.783 crimes et délits à Paris et en petite couronne. C'est à Paris que sont commis 46,4% de ces faits. Cela s'explique par l'attractivité de la capitale qui amène une concentration de population. En Ile-de-France, les départements et les communes ne sont pas égaux face à la délinquance. Mais où est-elle la plus forte?

Le centre de Paris est le plus exposé aux violences physiques

C'est dans le centre de Paris que la police constate le plus grand nombre d'infractions. Dans le 1er arrondissement le taux pour les violences physiques est de 26,6 pour mille habitants. Ce taux est aussi très élevé dans le 8e arrondissement (16,3 pour mille). En comparaison, le taux est de 3,7 pour mille dans le 6e arrondissement ou encore de 6,8 pour mille dans le 18e arrondissement.

En petite couronne, c'est en Seine-Saint-Denis à la Courneuve (11,3 pour mille) et à Saint-Denis (12,1 pour mille) que les violences physiques sont les plus nombreuses.

Les Hauts-de-Seine et le Val-de-Marne sont les plus épargnés même si à Villeneuve-Saint-Georges le taux atteint 9,2 pour mille. Il fait surtout bon vivre à Vaucresson (1,7 pour mille), Marnes-la-Coquette (1,2 pour mille) ou encore à Ville-d'Avray (1,6 pour mille habitants).

C'est à Paris que les vols dans la rue ou les lieux publics sont les plus nombreux. En tête on trouve le 1er arrondissement (182,5 pour mille habitants) et le 8e arrondissement (132,3 pour mille). Les vols, dont les vols à la tire, sont aussi à souligner au centre commercial des 4 Temps à la Défense (29,5 pour mille).

Les cambriolages touchent surtout les communes éloignées de Paris

Pour les cambriolages, le record est détenu par Villeneuve-Saint-Georges et ses 346 cambriolages. Cela donne un taux de 25,9 pour mille habitants. Les Pavillons-sous-Bois, Périgny, Valenton ou encore Chevilly-Larue semblent être aussi des communes souvent visitées par les cambrioleurs. Dans la capitale, le 2e arrondissement accuse le coup. Il y a eu 208 cambriolages en 2015 (12,1 pour mille habitants). C'est à Puteaux ou à Courbevoie qu'il y a le moins de risque d'être cambriolé.

Périgny et le 8e arrondissement de Paris en tête pour les vols de véhicules

C'est dans l'espace situé entre 15 et 20 kilomètres de Paris que les vols de voitures sont les plus nombreux. Périgny est la ville la plus touchée. Dans la capitale, le 8e arrondissement est particulièrement à risque pour les vols de voitures. Les vols sont nombreux dans le cœur de Paris mais aussi dans le 7, le 12e et le 16e.

Il y a moins de risque de se faire voler sa voiture ou son deux-roues à La Garenne-Colombes, à Ville-d'Avray ou à Vincennes. Selon Jean-Luc Besson, chargé d'étude à l'ONDRP, s'il y a plus de vols de véhicules en petite couronne qu'à Paris c'est parce que la capitale a multiplié le nombre de ses caméras de surveillance et que les parkings ont souvent un gardien.

Saint-Ouen la plus touchée par le trafic et la consommation de drogue

Le nombre d'infractions liées au trafic et à la consommation de stupéfiants est particulièrement fort à Saint-Ouen mais aussi dans le 1er et le 8e arrondissement de Paris. Le département de la Seine-Saint-Denis arrive en tête alors que les Hauts-de-Seine sont plus épargnés.