Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 53 en orange

Delphine Batho demande un moratoire sur la 5G

-
Par , France Bleu Poitou, France Bleu

La députée des Deux-Sèvres Delphine Batho voudrait un vrai débat sur la 5G et réclame un moratoire sur cette technologie. Elle pose la question de son utilité et de son impact environnemental.

Delphine Batho
Delphine Batho © Radio France - Noémie Guillotin

Delphine Batho défend un moratoire sur la 5G. La députée des Deux-Sèvres du groupe "Ecologie, Démocratie et Solidarité" s'interroge sur l'utilité et l'impact environnemental de cette technologie. Et sur les conséquences sur la santé qui reste "une interrogation".

Interrogée sur France 2 ce mardi matin, Delphine Batho déplore qu'"il n'y a(it) eu aucun débat démocratique sur la 5G. Le vrai problème, c'est que la 5G va augmenter la consommation d'électricité et induire le fait qu'on va mettre à la poubelle des milliers de terminaux, smartphones, etc. Est-ce que c'est utile ? Est-ce que c'est la priorité d'accélérer encore ce type de consommation", demande-t-elle. 

"Est-ce qu'on peut aujourd'hui en 2020 se lancer dans une technologie qui augmente d'au moins 2% la consommation d'électricité de la France sans aucun débat, comme si ça ne posait pas de problème ?"

Sur le progrès que peut représenter cette technologie, Delphine Batho a considéré que "ça reste à démontrer". Les enchères pour l'attribution des nouvelles fréquences 5G ont été fixées à septembre par l'Arcep, le régulateur des télécoms. Les premières offres commerciales pourraient être disponibles en France avant la fin de l'année.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess