Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Société

Démagogie et populisme made in Italia dans Mediterradio

vendredi 25 janvier 2019 à 19:59 Par Pierre-Louis Sardi et Pierre-Louis Alessandri, France Bleu RCFM

Les tensions diplomatiques entre l’Italie et la France seront aujourd’hui au menu de Mediterradio, sur RCFM. Pierre-Louis Alessandri a interrogé le journaliste et écrivain italien Alberto Toscano

Luigi di Maio, populisme salsa pomodoro dans Mediterradio
Luigi di Maio, populisme salsa pomodoro dans Mediterradio © Maxppp - Claudio Sisto

Corse, France

Tensions diplomatiques

Cette semaine encore, les piques adressées à Paris depuis Rome n’ont pas manqué. Après le co-vice-président du conseil italien et chef politique du mouvement Cinque Stelle, Luigi Di Maio, Matteo Salvini, le ministre de l’intérieur et chef de file de la Ligue du Nord (extrême droite) avait contesté la présence de la France en Lybie (ancienne colonie italienne) pour y exploiter du pétrole. La semaine dernière déjà, Luiggi di Maio avait accusé la France d’appauvrir le continent africain, d’y pratiquer une politique néocoloniale à travers le franc CFA. Ces accusations, jugées inacceptables par Paris ont provoqué la convocation de l’ambassadrice d’Italie au quai d’Orsay.

Une campagne européenne sur fond de populisme

C’est dans ce contexte que la campagne des élections européennes se déroule, les candidats des mouvements d’extrême droite surfant sur la vague née de la contestation des gilets jaunes en France pour enfoncer le clou. Sur ce point, Luigi Di Maio avait appelé, dès le 17 novembre, les gilets jaunes à ne rien lâcher face à Emmanuel Macron.

Selon Alberto Toscano, cette campagne orchestrée depuis Rome permet avant tout aux dirigeants italiens de faire diversion vis-à-vis de l’opinion publique. Juste de quoi alimenter une campagne contre les pro-européens Emmanuel Macron et Angela Merkel, et mettre de côté tous les problèmes auxquels sont confrontés les italiens, et que le gouvernement italien veut ignorer. 

Alberto Toscano, journaliste et écrivain italien sur RCFM

Démagogie et populisme made in italia, avec le journaliste et écrivain italien Alberto Toscano au micro de Pierre-Louis Alessandri, pour Mediterradio, sur RCFM