Société

Évacuation de la jungle de Calais : 40 migrants mineurs isolés hébergés sur la Colline de Sion

Par Justine Dincher, France Bleu Sud Lorraine mercredi 26 octobre 2016 à 19:41

(image d'illustration)
(image d'illustration) © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN

C'est le site référence, le seul, pour la région Grand-Est. 40 migrants mineurs isolés arrivent dans la nuit de mercredi à jeudi, en provenance de la jungle de Calais, au centre d'hébergement de la Colline de Sion, en Meurthe-et-Moselle.

40 migrants mineurs non accompagnés arrivent, dans la nuit de mercredi à jeudi, au pavillon d'hébergement de la Colline du Sion, à Saxon-Sion. Cette opération fait suite au démantèlement de la jungle de Calais.

Une compétence du Département

Lundi, le Ministère de l'Intérieur est parvenu à un accord avec le Royaume-Uni qui s'est engagé à accueillir tous les mineurs non accompagnés qui ont des attaches familiales outre-Manche. Les autres, ceux qui sont isolés et n'ont pas de famille au Royaume-Uni, seront pris en charge dans des centres d'hébergement sur le territoire français.

Le Département est la collectivité saisie par l'État et la justice, au titre de sa compétence en matière de protection de l'enfance. Ce site de Meurthe-et-Moselle est donc mis à disposition par le Conseil départemental.

Le seul site de la région pour les mineurs

Le centre de la Colline de Sion servira de site de référence pour la région Grand-Est. Il s'agit du seul de la région. C'est l'État qui prend en charge les frais immobiliers et ceux de prise en charge sociale, jusqu'à fin mars 2017.

Le centre d'hébergement de la Colline de Sion permet habituellement d'accueillir des touristes ou des groupes scolaires qui viennent à la Cité des Paysages. Il comprend 15 chambres, pour une capacité de 71 couchages.

130 migrants au total en Meurthe-et-Moselle

D'après les derniers décomptes de la Préfecture, 130 migrants vont être accueillis dans le département de la Meurthe-et-Moselle : 49 sont arrivés lundi soir à Neuves-Maisons, 11 autres vont bientôt arrivés sur ce site, 20 sont déjà sur le pays Lunévillois, 10 à Nancy et donc 40 mineurs sur la colline de Sion.

Partager sur :