Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Déménager ici a changé ma vie" : un "village des aînés" construit pour les personnes âgées à Andouillé

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu

Pour permettre aux personnes âgées de rester dans la commune et de retarder leur départ en maison de retraite, la mairie d'Andouillé construit un "village des aînés". En tout, vingt-cinq logements sociaux. Ce lotissement mise tout sur l'accessibilité et l'intergénérationnel.

Hélène, 82 ans, a déménagé dans un trois-pièces il y a deux ans.
Hélène, 82 ans, a déménagé dans un trois-pièces il y a deux ans. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Repousser le départ en Ehpad, ces maisons de retraite médicalisées pour personnes âgées, c'est le but de la mairie d'Andouillé, au nord de Laval (Mayenne). Elle est en train de construire, avec Méduane Habitat, un "village des aînés" juste à côté du centre-bourg. En tout, d'ici fin 2020, vingt-cinq logements sociaux sortiront de terre. La première phase du chantier est terminée depuis deux ans. Dix logements sont déjà habités par deux couples et huit femmes seules. 

Mieux qu'une maison de retraite"

"Il y avait un manque sur notre commune. Les personnes âgées qui habitaient des logements isolés ou difficiles d'accès, avec des marches par exemple, n'avaient pas d'autre choix que l'Ehpad. Notre but est de les garder le plus longtemps possible au sein de la commune, tant qu'elles sont autonomes", explique le maire Bertrand Lemaître.

Des logements accessibles

Pour Yvonne, 86 ans et son mari Henri, 96 ans, déménager dans ce lotissement a "changé leur vie".
Pour Yvonne, 86 ans et son mari Henri, 96 ans, déménager dans ce lotissement a "changé leur vie". © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

A l'intérieur, tout est donc pensé pour faciliter les déplacements : maisons de plein-pied, grandes portes pour permettre l'accès des fauteuils roulants, douche accessible, etc. "Ça nous change la vie !", sourit Yvonne, 86 ans. Avant de déménager dans ce lotissement il y a deux ans avec son mari Henri, 96 ans, ces agriculteurs à la retraite habitaient dans leur ferme. "C'est mieux ici, on fatiguait là-bas. Ça devenait compliqué vu nos âges pour se déplacer. Ici, on est entourés alors qu'avant on était tout seul, sans voisins. Ici, c'est mieux qu'une maison de retraite, parce qu'on est encore valides !"

ECOUTEZ - Yvonne, habitante du "village des aînés"

Rompre l'isolement

Hélène, 82 ans, dispose d'un trois-pièces : "Je me sens bien ici, et en plus on a tout à côté : la maison de santé, la pharmacie, le Carrefour..." Le lotissement est en effet situé à cinq minutes à pied du centre-bourg.

Des T2 et des T3, avec ou sans garage, sont proposés à la location.
Des T2 et des T3, avec ou sans garage, sont proposés à la location. © Radio France - Marie-Jeanne Delepaul

Hélène apprécie également la salle commune installée au centre du village. Myriam Février, une salariée de la mairie, y organise toutes les après-midi des animations, jeux de société, jeux de mémoire ou activités manuelles : "Ce sont essentiellement des personnes seules. Les après-midi et soirées d'hiver peuvent paraître longs pour elles. Je suis heureuse de les voir arriver, certaines viennent même avant l'heure. C'est un lieu d'échange et de convivialité."

Myriam Février assure également un service de portage de repas à domicile pour aider ceux qui le souhaitent, à l'intérieur du "village" ou dans le reste de la commune.

ECOUTEZ - La visite du "village des aînés"

Pour la mairie et le bailleur social, ce projet dans les cartons depuis plusieurs années n'aura du sens que s'il est intergénérationnel. Vingt logements sont réservés aux personnes âgées mais cinq autres seront habités par des familles.

  • Si vous souhaitez louer un logement dans ce "village des aînés", il est possible de s'inscrire sur liste d'attente, en contactant la mairie d'Andouillé.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess