Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société
Dossier : L'affaire Barbarin - Preynat

Démission du cardinal Barbarin : "un changement historique pour l'Église" réagit le père Vignon

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Après l'annonce de la démission du cardinal Barbarin, jeudi 7 mars, le prêtre drômois Pierre Vignon a salué "l'indice d'un changement historique" pour l'Église catholique. Le père Vignon appelle aussi le pape François à agir.

Le père Vignon, prêtre drômois qui avait demandé au mois d'août 2018 la démission du cardinal Barbarin.
Le père Vignon, prêtre drômois qui avait demandé au mois d'août 2018 la démission du cardinal Barbarin. © Radio France - Florence Beaudet

Valence, France

Dans un premier temps, il n'avait pas voulu réagir à la décision de justice. Finalement le prêtre drômois Pierre Vignon a pris la parole après l'annonce de la démission du cardinal Barbarin. Il avait réclamé cette démission au mois d'août 2018 dans une lettre ouverte reprise dans une pétition par deux associations. Pour le père Vignon, l'Église a vécu un tournant de son histoire aujourd'hui, même si lui refuse de célébrer une victoire personnelle. 

"Sur le plan personnel, je ne suis pas mesquin, je ne vais pas dire 'j'ai gagné', mais sur ce que représentaient le cardinal Barbarin et sa fonction, je me réjouis, car c'est l'indice d'un changement historique pour l'Église."

Un signe donc, celui que l'Église doit se réformer : "on est dans un changement d'époque, les évêques sont longs à bouger, mais là il se passe des faits tellement graves donc il y a un nouveau regard, ce travail là est lancé", explique le père Vignon. Le prêtre a cité le pape, "L'Église appartient au peuple de Dieu", il a aussi appelé le souverain pontif à des actes forts. "Pour l'instant il danse le tango, un pas en avant, deux pas en arrière, maintenant il s'agit de transformer, cette démission c'est un des signes dans tout cet ensemble".

Fin 2018, Pierre Vignon avait été écarté de ses fonctions au tribunal ecclésiastique peu de temps après avoir appelé à la démission du cardinal Barbarin, une décision des évêques de la région qui selon lui n'avaient "pas voulu déplaire" au cardinal. Après la démission de ce dernier, il ne demande pas de réintégration même si elle serait logique pour lui. "Si les évêques veulent retrouver leur honneur il va falloir qu'ils me rendent le mien, je ne sais pas combien de temps ils vont mettre pour le comprendre mais ça pousse dans le peuple de Dieu ils vont bien être obligé de s'y mettre"

Choix de la station

France Bleu