Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Démographie : des naissances moins nombreuses et plus tardives en Sarthe

dimanche 2 octobre 2016 à 17:00 Par Bertrand Hochet, France Bleu Maine

Le nombre de naissances est en baisse en Sarthe en 2015, d’après l’INSEE. Cette tendance à la diminution est constatée partout en France depuis maintenant cinq ans. Mais avec 2,1 enfant par femme en moyenne, la Sarthe s'en sort mieux que beaucoup d'autres départements.

En Sarthe, le nombre de naissance a chuté de 10% en cinq ans, relève l' INSEE
En Sarthe, le nombre de naissance a chuté de 10% en cinq ans, relève l' INSEE © Maxppp - Claude Prigent

Moins de bébés l’an dernier ! En Sarthe, le nombre de naissances s'élève à 6.213 en 2015. Soit 450 de moins qu'en 2014, note l'INSEE dans une étude consacrée à la natalité. Toutefois, la fécondité en Sarthe reste au-dessus de la moyenne nationale. Avec 2,1 enfant par femme le département est le douzième plus fécond de France. En Pays de la Loire, c'est la Mayenne qui reste en tête, la région étant déjà parmi celles qui comptent le plus de bébés.

4% des mères ont plus de 40 ans

Les naissances sont aussi de plus en plus tardives. En 1975, les femmes étaient âgées de 26 ans au moment de leur accouchement. A peine 28 ans en 1990. Aujourd'hui, elles ont, en moyenne, un peu plus de 30 ans.

L'autre phénomène observé par l’INSEE: de plus en plus de mères ont entre 40 et 45 ans. Elles sont 4% en Sarthe. C'est tout de même moins qu'au niveau national. Dans un cas sur cinq, il s'agit de la naissance d'un premier enfant.