Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Démographie : Le Havre, une ville "déclinante" selon un géographe

jeudi 27 décembre 2018 à 17:15 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Selon les chiffres de l'INSEE, la ville a perdu 3 800 habitants entre 2011 et 2016, soit 2,18 % de sa population. A contrario, la Normandie, et la Seine-Maritime, gagnent 0,1 % de population. Cette chute démographique havraise est dûe à la désindustrialisation explique un géographe normand.

Le Havre comptait 170 352 habitants au 1er janvier 2016
Le Havre comptait 170 352 habitants au 1er janvier 2016 © AFP - Ludovic Marin

Le Havre, France

C'est la plus grande ville de Normandie, et celle qui perd le plus d'habitants. Selon les chiffres de l'INSEE, Le Havre comptait 174 156 habitants en 2011 et 170 352 en 2016, soit une perte considérable de 3 804 habitants. Cela représente une baisse de 2,18% de la population de la ville dont Edouard Philippe a été maire de 2010 à 2017. 

Nous sommes allés demander une analyse au maître de conférences à l'Université de Rouen Arnaud Brennetot. Et pour lui "Le Havre est une ville déclinante, c'est même l'une des villes qui déclinent le plus parmi les grandes villes de France et cela place le Havre au niveau de Saint-Etienne".

3804 habitants de moins en 5 ans 

Le géographe explique que c'est toute l'agglomération havraise qui se dépeuple : "Le Havre reste toujours un grand port mais est de moins en moins une grande ville industrielle comme elle a pu l'être pendant les 30 Glorieuses. Cela veut dire que des entreprises ferment et que celles qui restent diminuent leurs effectifs pour gagner en productivité. Le meilleur exemple est l'usine Renault de Sandouville qui a vu ses effectifs être divisés par 5 en une trentaine d'années"

"Le Havre est l'une des villes françaises les plus déclinantes"

En Seine-Maritime, Le Havre n'est pas la seule grande ville à perdre des habitants. Rouen, la capitale régionale, voit sa population reculer de 0,3 %. Dieppe de 1 %. La ville de Dieppe qui perd 1542 habitants.