Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

CARTES - Les petites communes du Gard doivent s'adapter à la hausse de la population

-
Par , , France Bleu Gard Lozère

Le Gard est de plus en plus peuplé selon les chiffres du recensement publiés ce lundi par l'Insee. Conséquence, certaines communes éprouvent des difficultés à adapter leurs infrastructures.

À Beauvoisin, le maire, Guy Schramm, a dû agrandir l'école maternelle pour faire face à l'augmentation de la population
À Beauvoisin, le maire, Guy Schramm, a dû agrandir l'école maternelle pour faire face à l'augmentation de la population © Radio France - Viviane Le Guen

Nîmes, France

Le Gard attire de plus en plus de monde. C'est ce qui ressort du recensement publié ce lundi par l'Insee. Au 1er janvier 2014, le département comptait 736.029 habitants. C'est le troisième département le plus peuplé de la région Occitanie, derrière la Haute-Garonne et l'Hérault.

Entre 2009 et 2014, le Gard a gagné en moyenne 6.830 habitants chaque année, soit une croissance annuelle de 1%, le double de la France métropolitaine. Selon l'Insee, la moitié de la population vit dans les aires urbaines de Nîmes et d'Alès. À Nîmes notamment, la population a augmenté de 7% entre 2009 et 2014. La ville compte désormais 266.000 habitants.

580.000 euros de travaux

Mais la première marche du podium revient à Beauvoisin. Avec ses 4.613 habitants, la commune a vu sa population croitre de près de 30% en 5 ans. Une hausse due à la construction de nouveaux lotissements. "Environ un millier de familles se sont installées depuis trois ans" explique le maire, Guy Schramm. Des constructions avalisées par les municipalités précédentes qui imposent au maire élu en 2014 d'adapter les infrastructures de la commune.

"Nous avons dû agrandir l'école maternelle, car 70 enfants étaient obligés de suivre les cours dans des préfabriqués" précise Guy Schramm, "mais sans l'aide de l'État, de la région et du département qui ont financé 80% des 580.000 euros de travaux, nous n'aurions pas pu".

Infrastructures routières, médicales, sportives : la municipalité "va devoir faire des choix car c’est très compliqué pour une petite commune comme la nôtre de s'adapter, nous n'avons pas les moyens" déplore le maire.

La Lozère, de moins en moins peuplée

En Lozère en revanche, la tendance est à la baisse. Entre 2009 et 2014, le département a perdu 800 habitants. Seul département de France de moins 100.000 habitants, la Lozère reste, de loin, le département le moins peuplé et le moins dense du pays.

Carte interactive de la population dans le Gard

Zoomez et cliquez sur votre commune : vous aurez accès aux chiffres de 2014, 2009 et à l'évolution entre ces deux dates.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu