Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Démontage du Mc Do : 20 ans après, Millau se souvient

-
Par , France Bleu Occitanie, France Bleu

20 ans tout pile après le démontage du Mc Do de Millau, le souvenir reste marqué dans les mémoires des éleveurs qui s'étaient mobilisés et dans l'esprit de certains Millavois. Mais pas forcément des clients du Mc Do, qui ne désemplit pas. Reportage.

Le Mc Do de Millau avait finalement ouvert, comme prévu, en septembre 1999
Le Mc Do de Millau avait finalement ouvert, comme prévu, en septembre 1999 © Radio France - Clémence Fulleda

Millau, France

C'était il y a 20 ans tout pile.

Le 12 août 1999,  200 à 300 éleveurs de brebis, rassemblés autour du porte parole de la confédération paysanne José Bové dégradaient le Mc Do de Millau, en Aveyron, qui était alors en chantier. 

L'objectif : dénoncer une décision américaine qui visait à surtaxer les importations de Roquefort, une mesure de rétorsion outre-atlantique parce que l'Union Européenne refusait d'importer du bœuf élevé aux hormones. Les paysans entendaient aussi dénoncer la malbouffe.

"On est en fiers"

A l'époque, Christian Roqueirol était monté sur le toit de l'établissement pour peindre l'inscription "Gardarem Roquefort Mc Do de fora " :"Nous garderons le Roquefort, Mc Do dehors", en occitan.

On en est fiers parce qu'on a profité de ça pour dénoncer la mondialisation des échanges et la malbouffe. —Christian Roqueirol

Des vitres avaient aussi été taguées. Certains éleveurs entrés à l'intérieur et avaient enlevé le carrelage avec un petit burin. Puis, ils avaient amené des matériaux du chantier jusqu'à la sous préfecture en tracteur ! 

Cette action avait été préparée "Chez Tintin", un café de Saint-Affrique. Augustin, le patron de l'époque se remémore "des paysans joyeux, qui faisaient des blagues et qui n'aimaient pas les Américains. Ils ont eu raison de faire ça."

Aujourd'hui, "Chez Tintin" est devenu "Chez Brigitte" à Saint-Affrique. C'est là que les agriculteurs ont préparé leur coup. - Radio France
Aujourd'hui, "Chez Tintin" est devenu "Chez Brigitte" à Saint-Affrique. C'est là que les agriculteurs ont préparé leur coup. © Radio France - Clémence Fulleda

Souvenirs de prison

Suite au procès, les 30 juin et 1er juillet 2000, devant le tribunal correctionnel de Millau, une dizaine de militants avaient été condamnés à des amendes et à de la prison avec sursis. José Bové avait même écopé de trois mois de prison ferme.

Léon Maillé, lui, avait passé quelques jours derrière les barreaux. Ils explique en rigolant avoir été avec les "pointeurs". J'ignorais que c'était les condamnés pour pédophilie!" 

Mais surtout, il ne peut pas oublier tout le soutien reçu :

En prison, on était félicités par tout le monde y compris par les gardiens, les détenus et la bibliothécaire ! On n'a pas gagné le débat contre la malbouffe mais ça a aidé à repousser les OGM, à arrêter les gaz de schistes... Et on a vendu 1300 tonnes de roquefort en plus pendant deux ans suite à cette action ! —Léon Maillé

Léon Maillé témoigne sur France Bleu Occitanie

Durant le procès, quelque 50 000 militants anti-mondialisation s'étaient aussi rassemblés pendant deux jours dans la ville, notamment devant le café de La Perle, qui est toujours le QG des militants aujourd'hui à Millau.

Un Mc Do qui ne désemplit pas 

Pour autant, cette action n'a pas empêché l'ouverture du Mc Do en temps et en heure, fin septembre 1999, à Millau.

Depuis, il ne désemplit pas, comme les 150 établissements d'Occitanie, et un nouveau pourrait être implanté à Saint-Affrique, à une trentaine de kilomètres de Millau.

Lorsque l'on interroge les clients, rares sont ceux qui se souviennent de ce démontage.

Enormément de clients se pressent au Mc Do de Millau - Radio France
Enormément de clients se pressent au Mc Do de Millau © Radio France - Clémence Fulleda

En revanche, dans les rues du centre-ville, de nombreux Millavois, surtout les plus anciens, sont nostalgiques, comme "Bébert", lui aussi agriculteur. "Ils pourraient remettre ça, non? Entre le CETA et le Mercosur !"

Un pique-nique 20 ans après

Et justement, pour dénoncer ces projets de libre échange ou encore les fermes usines, et pour fêter les 20 ans du "démontage", la Confédération paysanne organise un pique-nique ce lundi 12 août à partir de 10h, à la Maladrerie, juste en bas du Mc Do, au bord du Tarn, avec de la musique et des prises de paroles. Des gilets jaunes ont également été conviés.

Ecoutez nos reportages diffusés ce lundi 12 août 2019, 20 ans après :

Reportage à Millau

Reportage au Mc Do de Millau