Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Denis Zanko plus préoccupé qu'inquiet

mardi 4 octobre 2016 à 19:01 Par Thierry Ruffat, France Bleu Mayenne

Au quart du championnat de Ligue 2, le Stade Lavallois ne pointe qu'à la 17° place avec huit points. Loin des résultats escomptés.

Denis Zanko, l'entraineur du Stade Lavallois
Denis Zanko, l'entraineur du Stade Lavallois © Radio France - Thierry Ruffat

Laval, France

A l'heure d'un premier bilan au quart du championnat de Ligue 2, le compte n'y est pas pour le Stade Lavallois. Les Mayennais sont 17°, avec huit points, soit le plus mauvais début de saison depuis trois ans qui avait vu, à l'époque, le Stade Lavallois attaquer le championnat par cinq défaites consécutives..

Aujourd'hui le club compte une seule victoire pour quatre défaites et cinq matches nuls et c'est peut-être avec ces matches nuls que le bât blesse.
Que ce soit face à Niort, Sochaux et dernièrement Clermont, la victoire tendait les bras aux joueurs de Denis Zanko mais à l'arrivée ce sont six points qui se sont envolés on ne peut plus bêtement.
Six points de plus placerait tout simplement les Mayennais à la hauteur de la 7° place.

Malgré cette déception, ce que veut retenir Denis Zanko, l'entraineur Lavallois, c'est le contenu des matches.
Il estime son équipe en progrès même si le manque de réalisme colle aux semelles de ses joueurs et les résultats de septembre tendraient à lui donner raison. Si le mois d'août peut être qualifié de catastrophique avec seulement deux matches nulspour trois défaites, en revanche septembre est un peu plus "réjouissant": une victoire, trois nuls et une défaite.

Denis Zanko en est persuadé, le vent va bien finir par tourner quant il voit l'implication de son groupe à l'entrainement.
Petit à petit il récupère ses blessés et devrait pouvoir ré-attaquer le championnat, dans dix jours, sous de meilleures auspices.
Les Mayennais iront à Auxerre également en grande difficulté en ce début de saison.