Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déols : des fouilles mettent au jour une possible crypte

-
Par , France Bleu Berry

Pendant deux semaines, des archéologues ont exploré la cave d'un ancien bâtiment face à l'abbaye. Ils y ont découvert les traces d'une possible crypte.

Les archéologues ont trouvé les traces d'une ancienne crypte
Les archéologues ont trouvé les traces d'une ancienne crypte © Radio France - Gaëlle Fontenit

Il faut d'abord s'engager dans un escalier qui s'enfonce sous un bâtiment du centre ville de Déols. Baissez la tête, attention à la marche. Et nous voici dans une cave voûtée : "Nous sommes dans une ancienne gendarmerie construite en 1807. Nous savions qu'il y avait des vestiges ici. Deux jours après avoir commencé à déblayer, nous avons découvert un soupirail qui laisse penser que le niveau du sol était bien plus bas" s'enthousiasme Fabrice Henrion, délégué scientifique et technique du centre médiévale d'Auxerre, qui supervise ses fouilles. 

Les fouilles ont lieu dans la cave de cette ancienne gendarmerie
Les fouilles ont lieu dans la cave de cette ancienne gendarmerie © Radio France - Gaëlle Fontenit

Devant nous apparaissent les traces d'une ancienne absidiole, une petite église construite avant le 12ème siècle. "Le soupirail et la présence de ce mur laisse supposer qu'ici, il y a possiblement une très ancienne crypte" détaille l'archéologue. 

Quatre étudiants se sont donc activés pendant deux semaines pour nettoyer et déblayer le site, effectuant de petites percées pour déterminer les strates et tenter d'imaginer ce qu'ils ont sous les pieds. 

"Nous allons repartir étudier tout cela. Il faut que cela mûrisse, que nous analysions ce que nous avons trouvé. Ensuite, nous aimerions revenir pour un projet pluriannuel, sur trois ans par exemple" précise Fabrice Henrion.

Un trésor archéologique

Le maire de Déols, Marc Fleuret, ne cache pas son enthousiasme : "Si cette crypte existe, ce serait l'une des plus vieilles de France ! Pour Déols, c'est formidable d'apprendre ainsi à mieux connaître son patrimoine et son histoire. Et nous sommes très heureux que les fouilles soient réalisées aussi par des étudiants, être un site de formation est important pour nous". 

Les chercheurs promettent une restitution précise de leurs travaux à destinations des Déolois, pour les impliquer davantage dans leur histoire. Le site clunisien de Déols attire chaque année près de 6.000 visiteurs.  

Ce chantier a coûté près de 25.000 euros, financé en parti par la ville de Déols et l'agglomération de Châteauroux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess