Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Départ en vacances très compliqué ce samedi 11 juillet sur l'A10

-
Par , France Bleu Orléans

Ce samedi 11 juillet, journée de départ en vacances et en long weekend du 14 juillet, la circulation était compliquée partout en France et notamment sur l'A10 autour d'Orléans. Les vacanciers étaient nombreux à la mi-journée sur l'aire d'autoroute de Meung-sur-Loire.

L'aire d'autoroute de Meung-sur-Loire sur l'A10 direction Bordeaux était bondée ce samedi 11 juillet
L'aire d'autoroute de Meung-sur-Loire sur l'A10 direction Bordeaux était bondée ce samedi 11 juillet © Radio France - Mathilde Bouquerel

Difficile de trouver où se garer sur l'aire de Meung-sur-Loire sur l'autoroute A10 ce samedi 11 juillet en début d'après-midi. Les vacanciers sont nombreux à avoir fait une pause ici, pour se restaurer et se dégourdir les jambes. Il faut dire que la circulation est particulièrement compliquée aujourd'hui, en ce samedi de départ en vacances et en long weekend du 14 juillet.

Des bouchons à la sortie de Paris et autour d'Orléans

Deux tronçons particulièrement encombrés : le passage de Saint-Arnoult à la sortie de l'Île-de-France et autour d'Orléans sur l'autoroute A10

Gwen et Amélie partent deux semaines à l'Île d'Oléron. Et pour aller de chez elles à Beauvais jusqu'à l'aire d'autoroute de Meung-sur-Loire, elles ont mis pas moins de quatre heures. "Et on a encore quatre heures jusqu'à notre destination, dixit le GPS", ajoute Gwenn "On rentre dans quinze jours, un dimanche je crois ? Ou alors on ne rentre pas du tout, comme ça on échappera aux bouchons !" 

De nombreux vacanciers se sont arrêtés sur l'aire de Meung-sur-Loire pour se restaurer et se dégourdir les jambes
De nombreux vacanciers se sont arrêtés sur l'aire de Meung-sur-Loire pour se restaurer et se dégourdir les jambes © Radio France - Mathilde Bouquerel

Début de trajet difficile également pour Capucine, qui se rend à Tours pour une fête de famille avec ses quatre enfants et ses parents, répartis en deux voitures. "On a préféré éviter Saint-Arnoult donc on est passés par Fontainebleau, la francilienne", raconte-t-elle, "Sauf qu'un conducteur m'est rentré dedans. On a voulu gagner du temps, on a perdu une heure ..."

Prendre son mal en patience

Malgré la fatigue et les parfois plusieurs heures passées dans les embouteillages, la plupart des vacanciers prennent la situation avec philosophie. 

David son épouse et leurs deux enfants habitent le 8e arrondissement de Paris. Ils font route vers le bassin d'Arcachon sans se presser, bien conscients qu'aujourd'hui ça ne sert à rien. "On est partis à 11h ce matin, pas trop tôt en se disant qu'on éviterait les bouchons mais bon ...", explique-t-il, "On n'est pas pressés, on va profiter du trajet pour écouter de la musique, discuter ..."

Il était difficile de trouver une place pour se garer ce samedi 11 juillet sur l'aire de Meung-sur-Loire
Il était difficile de trouver une place pour se garer ce samedi 11 juillet sur l'aire de Meung-sur-Loire © Radio France - Mathilde Bouquerel

Même son de cloche chez Olivier et Sandra, habitants des Yvelines qui se rendent à Mimizan dans les Landes. "On savait que c'était rouge mais les locations vont du samedi au samedi alors on ne pouvait pas trop faire autrement. On s'est dit qu'on allait s'armer de patience", confie Sandra. "Même le chat est sage, mieux qu'un enfant !", s'amuse Olivier en montrant l'animal, placide, dans son panier. 

A la mi-journée, on comptait 955 kilmomètres de bouchons cumulés dans toute la France.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess