Société

Départementales 2015 : forte poussée du FN au 1er tour en Moselle

Par Armêl Balogog, France Bleu Lorraine Nord lundi 23 mars 2015 à 0:55

La carte de la Moselle après le 1er tour des élections départementales
La carte de la Moselle après le 1er tour des élections départementales © Radio France

Le 1er tour des élections départementales 2015 en Moselle est marqué par une forte poussée du FN qui arrive en tête des suffrages (32,08%). Il est suivi par une droite divisée et le PS qui parvient à se maintenir dans 9 cantons sur 27. Aucun conseiller n'a été élu le 22 mars. Le 2nd tour des élections se tiendra le 29 mars 2015.

44,87% de participation au 1er tour des élections départementales 2015. C’est plus qu’en 2011 (37,81%) mais moins qu'en 2008 (63,87%). Les élections départementales auront été marquées par un fort taux d’abstention, 55,13% des inscrits. Et parmi les voix exprimées, 1,35% de bulletins blancs et 0,51% de bulletins nuls ont été comptés.

Le FN dans 24 cantons sur 27, le PS et la droite fragilisés

Le Front National est arrivé en tête du 1er tour des élections départementales avec 32,08 % des suffrages exprimés. Il s’est qualifié dans 24 cantons sur 27 en Moselle , en arrivant premier dans 15. La droite est fragilisées par ses divisions . L’UMP se qualifie dans 5 cantons, l’UDI dans 4, l’UD dans 6 et les diverses droites dans 7. Néanmoins, elle est en tête dans 11 des 27 cantons pour le 2nd tour. C'est elle qui a le plus de réserve de voix à condition que les candidats de droite s'unissent ou que les sympathisants de gauche reportent leurs voix à droite. Dernier qualifié pour le 2nd tour, le PS se maintient dans 9 cantons . Aucun autre candidat de gauche n’accèdera au 2nd tour, ni Verts, ni Fronts de Gauche, ni Communistes.

Aucun élu FN au 1er tour

Les élections n’ont donné aucun élu FN au 1er tour en Moselle. Même dans le canton de Hayange, où le FN était donné vainqueur. Fabien Engelmann et Marie-Christine Houdin ont récolté 39,4% des suffrages exprimées. Ils feront face au binôme socialiste Luc Corradi et Nathalie Ambrosin-Chini (27,1% des voix).

Le FN a tout de même relevé son pari puisqu’il est arrivé à prés de 40% à Boulay, Forbach, Freyming, Hayange, Sarreguemines et Stiring Wendel. Il joue presque jeu égal avec le Parti Socialiste dans le canton de Fameck, un territoire pourtant traditionnellement à gauche. Dans ses duels au 2nd tour il rencontrera la droite 16 fois et la gauche dans 7 cantons. En revanche, le duel classique entre la gauche et la droite n’aura lieu que dans 2 cantons, à Metz-2 et à Thionville. Deux candidats de droite s’affronteront à Bitche Et à Sarrebourg, seule triangulaire de ce 2nd scrutin, deux candidats de droite feront face au Front National.

Pour l’instant, les candidats n’ont fait part d’aucune union républicaine pour le 2nd tour. Mais le PS appelle à vôter pour le candidat républicain . De son côté, la droite n'appelle pas officiellement à voter pour le PS. L'UMP choisit le "ni ni" , ni le parti du gouvernement, ni le Front National. Mais l'UMP Patrick Thil annonce à titre personnel qu'il votera pour le candidat socialiste dans le canton Metz-3.

Le PS se maintient à Metz contre l’UMP et le FN

Dans le canton de Metz-1, le maire PS Dominique Gros et sa binôme Patricia Sallusti ont une confortable avance sur les candidats FN Françoise Grolet et Sébastien Brodbeck : 35,38% des voix contre 27,44%. Les 5 autres binômes candidats sont éliminés pour le 2nd tour, dont le binôme UDI-UM Fabrice Garau et Martine Nicolas (18,11%). Aux dernières cantonales, en 2011, François Grolet était arrivée en tête devant le maire de Metz.

Autre point positif pour les socialistes à Metz. Le binôme PS dans le canton de Metz-2 est lui aussi qualifié au 2nd tour. Avec 30,51% des voix recueillies hier, Jean-Michel Toulouze et Hanifa Guermiti affronteront dimanche le binôme UMP-UDI Denis Jacquat- Nathalie Colin-Oesterlé, arrivé en tête avec 34,28% des suffrages exprimés.  

En revanche, le binôme UMP du canton de Metz-3 est éliminé dès le 1er tour. Marie-Jo Zimmermann et Patrick Thil ne sont pas qualifiés pour le second tour. Dans ce canton, c'est le FN qui arrive en tête (23,95%), juste devant les socialistes Sébastien Koenig et Sélima Saadi (22,09%). La candidate UMP, disqualifiée de justesse - 38 voix la séparent du binôme socialiste - subit la dispersion des voix à droite. Marie-Jo Zimmermann et son binôme Patrick Thil avaient face à eux deux binômes divers droite.

> CARTE : Retrouver tous les résultats du 1er tour des élections départementales 2015 en Moselle