Société

Départementales dans la Loire : le FN, l'UMP et le PS sont d'accord pour fermer l'aéroport de Saint-Étienne

Par Laureline Dubuy, France Bleu Saint-Étienne Loire jeudi 26 mars 2015 à 18:18

Compagnie Easy Jet (illustration)
Compagnie Easy Jet (illustration) © Easy Jet

"L'aéroport de Saint-Étienne coûte trop cher", "il ne sert à rien". Dans l'entre deux tours des élections départementales, les représentants de la gauche, de la droite et du FN ont au moins réussi à se mettre d'accord sur un sujet : ils veulent fermer l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon durant leur prochaine mandature. Le site est géré et financé depuis 2013 par cinq collectivités ligériennes.

"L'aéroport de Saint-Étienne coûte trop cher", "il ne sert à rien". Dans l'entre deux tours des élections départementales, les représentants de la gauche, de la droite et du Front national font bloc sur un sujet : jugé peu utile, ils souhaitent fermer l'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon durant leur prochaine mandature.

"Il faut le transformer en aérodrome"

Sophie Robert, la patronne du FN dans la Loire, Jean-Claude Tissot, le président du groupe de la gauche démocrate et socialiste au Conseil général et Bernard Bonne, le président sortant du Conseil général de la Loire, tous les trois candidats aux élections départementales, veulent fermer l'aéroport de Saint-Étienne. Ils l'ont dit mercredi soir lors d'un débat dans l'entre-deux tours des élections départementales sur notre antenne en partenariat avec TL7 et le quotidien local La Tribune le Progrès .

Leur avis compte : à l'issue du deuxième tour dimanche, l'un d'eux deviendra président du département, à défaut, leurs élus siègeront. L'aéroport d'Andrézieux-Bouthéon, près de Saint-Étienne, est géré depuis 2013 par un syndicat mixte. Ce comité est composé des cinq collectivités qui financent l'infrastructure :  la Chambre de commerce et d'industrie de Saint-Étienne-Montbrison, le Conseil général, Saint- Etienne Métropole, Loire-Forez et le Pays de Saint-Galmier. L'aéroport côute près de neuf millions d'euros, le Conseil général a injecté à lui seul plus d'un million d'euros. "Cela coûte trop cher" pour Jean-Claude Tissot, "il ne sert à rien" estime Sophie Robert, "il faut le transformer en aérodrome" ajoute Bernard Bonne.

Personne pour défendre l'aéroport ?

Visiblisement non, même le maire d'Andrézieux-Bouthéon, Jean-Claude Schalk, souhaite le faire fermer : "moi ça fait des années que je dis qu'il faut le supprimer, ça fait dix-huit ans maintenant que je suis maire et j'ai pas entendu un seul chef d'entreprise, me dire que l' aéroport était indispensable à son développement économique" .

Aéroport Andrézieux-Bouthéon SON

 

Les habitants sont plus nuancés, ils tiennent à leur aéroport même s'ils ne s'en servent pas.

Aéroport ENROBE 1 les habitants

 

 

 

 

bandeau doss departementales loire - Maxppp
bandeau doss departementales loire © Maxppp

Partager sur :