Société

Départs en vacances : attention au chargement des vélos à l'arrière de la voiture

France Bleu Gironde samedi 12 juillet 2014 à 7:30

Un automobliste verbalisé pour absence de plaque minéralogique à l'arrière de son chargement de vélos
Un automobliste verbalisé pour absence de plaque minéralogique à l'arrière de son chargement de vélos © Radio France

En ce week-end de forte affluence sur les routes , les forces de l'ordre sont à nouveau mobilisés . Dans leur collimateur : la surcharge des véhicules, mais aussi la visibilité des plaques d'immatriculation si vous transportez des vélos à l'arrière.

C'est le premier vrai week-end de départs en vacances : ce vendredi est classé Orange dans le sens des départs, ce samedi, le drapeau Rouge sera hissé en direction du sud. Et comme durant toute la période estivale, gendarmes et policiers sont sur le bord des routes pour multiplier les contrôles.

Sur l'Autoroute A 63 en direction de Bayonne, les policiers de la CRS autoroutière Aquitaine sont comme le week-end dernier en poste sur l'aire de repos de Cestas.

Contrôle sur l'aire de repos de Cestas  - Radio France
Contrôle sur l'aire de repos de Cestas © Radio France

Les policiers sont particulièrement attentifs à la visibilité des plaques d'immatriculation à l'arrière des véhicules lorsqu'ils transportent des vélos .Ces plaques sont obligatoires pour que les autres véhicules puissent vous identifier en cas de collision.

"Non seulement nous vérifions que la plaque d'immatriculation est visible,mais aussi les feux de stop et les clignotants pour les véhicules qui se trouvent derrière. Souvent, on voit des plaques écrites à la main sur des bouts de carton, et même, des plaques volontairement cachées." — Capitaine Pascal Gensous, adjoint au commandant de la CRS Autoroutière Aquitaine.

"IL faut bien charger ses vélos, et bien penser à la plaque minéralogique"

En cas de plaque non visible, il vous en coûtera une amende de 90 euros. Gendarmes et policiers sont d'autre part toujours aussi regardants sur le poids des véhicules. Pour celà, des agents  de  la DREAL – Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement – interviennent aux côtés des forces de l'ordre pour effectuer ces pesées.

Opération de pesée des véhicules - Radio France
Opération de pesée des véhicules © Radio France
Un agent de la Dreal vérifie le poids du véhicule contrôlé  - Radio France
Un agent de la Dreal vérifie le poids du véhicule contrôlé © Radio France

Les véhicules en surcharge peuvent représenter un réel danger sur la route.

"En cette période estivale, nous avons souvent des personnes qui descendent vers l'Espagne ou l'Afrique du Nord, et qui transportent beaucoup de marchandises. Quand on a deux tonnes de trop, sur un fourgon, en roulant à 120 km/h, on va mettre 100 m de plus pour s'arrêter, je vous laisse imaginer les conséquences en cas de problème." — Michel Lapoulayère, chef de la division transports à la DREAL Aquitaine.

En cas de surcharge de votre véhicule, il vous en copûtera une amende, mais aussi l'immobilisation sur place du surplus de bagages transportés.

"90 euros d'amende pour une plaque d'immatriculation, c'est un peu dur"