Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Déplacer la gare de l'Est à Noisy-le-Sec ? Les habitants de la commune pas convaincus

-
Par , France Bleu Paris

La proposition de Benjamin Griveaux, candidat (LREM) aux élections municipales à Paris, de déplacer la gare de l'Est à la Villette (19e arrondissement de Paris) ou à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) ne fait pas l'unanimité.

Gare de l'Est à Paris. Photo d'illustration
Gare de l'Est à Paris. Photo d'illustration © Maxppp - Maxppp

Cédric Villani et Benjamin Griveaux, les deux candidats à la mairie de Paris ont dévoilé ce week-end, leurs dernières idées en matière de trafic ferroviaire. Le premier propose de transférer l'Eurostar et le Thalys de la Gare du Nord vers Saint-Denis alors que le second souhaite créer un grand "Central Park" dans la capitale à la place de la gare de l'Est en déplaçant celle-ci vers la Villette ou en banlieue. La ville de Noisy-le-Sec en Seine-Saint-Denis est évoquée. 

Difficile à imaginer

Pour Malika, qui habite depuis des années dans cette commune, la proposition de Benjamin Griveaux (LREM) est carrément révoltante. "Qu'il nous mette le parc ici et qu'il se garde la gare de l'Est parce que nous, on nous balance toutes les pourritures et pour les bobos on leur garde les belles choses !", s'offusque-t-elle.

Mustapha, lui, n'est pas contre l'idée : "Pour la notoriété de Noisy-le-Sec, ce serait bon. Mais est-ce que la ville est en capacité de recevoir la gare de l'Est et tous ses voyageurs, c'est ça la question". C'est vrai que 35 millions de voyageurs par an à Noisy-le-Sec, c'est totalement inconcevable pour Brigitte qui redoute aussi un chantier colossal. "Avec le prolongement du métro, on en a déjà marre des travaux". Mais ce qui l'agace le plus c'est la manière de faire des candidats parisiens : "On ne nous consulte pas, nous habitants de Noisy-le-Sec. J'aurais voulu qu'on m'en fasse part".

Déplacer la gare de l'Est à Noisy-le-Sec ? Les habitants de la commune pas convaincus

Les élus dénoncent la méthode

Elle n'est pas la seule. Laurent Rivoire, le maire (UDI) de Noisy-le-Sec affirme ne pas avoir été consulté, tout comme le président du département de la Seine-Saint-Denis. Le socialiste Stéphane Troussel, soutien d'Anne Hidalgo, se dit "très choqué" par la méthode. _"Visiblement, ils ont décidé de jouer au Monopoly avec la Seine-Saint-Denis"_, lance l'élu. 

"Ils ont décidé de jouer au Monopoly avec la Seine-Saint-Denis" - Stéphane Troussel, président (PS) du département de la Seine-Saint-Denis

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu